Windows Phone Blue n'arriverait qu'en 2014

Deux autres mises à jour à prévoir entre temps 144
Vincent Hermann

Les rumeurs autour de Blue chez Microsoft se précisent et le projet semble être une mise à jour générale de la plateforme Windows, aussi bien fixe que mobile. Mais alors que les détails sur la partie Windows Phone étaient peu nombreux, de nouvelles sources apportent des précisions.

Nokia Lumia 520

Blue est synonyme d’évolution générale à Redmond. Il est présenté comme une évolution importante de Windows 8 ainsi que la première brique pour un cycle annuel du système d’exploitation. Il permettrait enfin pour les développeurs de viser les plateformes Windows et Windows Phone avec un code pouvant fonctionner indifféremment sur l’une ou l’autre, en tenant évidemment compte des différences sur les interfaces. Quant à Windows Phone, il hériterait des améliorations sur la base (version 6.3 du noyau) ainsi que des nouvelles API.

Mais Mary Jo Foley de ZDnet revient à la charge sur ce que l’on nomme désormais Windows Phone Blue, ou plus simplement WPB. Elle rappelle que la version finale de Windows Phone 8 est connue sous l’appellation GDR, pour « General Distribution Release ». Portico, la dernière mise à jour déployée pour le système, est considérée comme la GDR1. Une GDR2 serait prévue prochainement pour les prochains smartphones Windows Phone 8, notamment le Tiara de HTC. Une GDR3 serait prévue, mais son contenu est inconnu.

Après l’arrivée de ces évolutions, qui devraient chacune apporter un lot d’améliorations, ce sera au tour de Windows Phone Blue. Toutefois, on peut se demander sur la base de ces simples informations si les sorties de Windows Blue et Windows Phone Blue seront synchronisées. Le premier est censé être distribué gratuitement aux utilisateurs de Windows 8 en août. Si la GDR2 de WP8 doit arriver dans les prochains mois, il reste encore la GDR3 avant que Windows Phone Blue n’arrive.

Et justement, Mary Jo Foley estime que Windows Phone Blue pourrait ne pas arriver avant 2014. Un décalage impliqué par le travail fait par les développeurs sur Windows. Or, il faudrait que Blue soit terminé d’une part pour que les améliorations soient répercutées ensuite. Sans doute un chemin de moindre résistance pour ne pas risquer une évolution générale de toutes les plateformes, avec les risques que cela comporte sur le support technique. Selon un entretien avec le responsable Greg Sullivan toutefois, toutes ces mises à jour du système devraient être transparentes pour l’utilisateur, car l’interface n’évoluera que peu.


chargement
Chargement des commentaires...