Windows Blue serait prévu pour août, une bêta dans les mois qui viennent

Les rumeurs paraissent désormais solides 106
Vincent Hermann

Quoi que prépare Microsoft avec Windows Blue, le système génère un très grand nombre d’informations. Les sources semblent multiples et la plupart des rumeurs se recoupent. Cette version particulière du système apparaît progressivement comme une mise à jour importante de Windows 8, bien que gratuite.

windows8

Il y aurait bien une Preview publique dans les mois qui viennent 

Selon plusieurs sources, Windows Blue a passé l’étape M1, pour Milestone 1. Comparable dans les grandes lignes à une alpha, cette mouture signale que les éléments fondateurs sont en place, au moins en partie. Blue se dessine comme une mise à jour majeure de Windows 8. Pas un simple Service Pack, car elle apportera bien davantage qu’un rassemblement de correctifs : nouvel Internet Explorer, aménagement de l’interface, évolution du noyau et ainsi de suite seraient ainsi au programme.

Le site Win8China, qui avait à de nombreuses reprises publié des informations exactes bien avant l’arrivée de Windows 8, repasse à l’attaque. Le site annonce d’ailleurs une série de points importants. Premier d’entre eux : contrairement à ce qui a été dit, Microsoft prévoirait bel et bien l’équivalent d’une bêta publique. Après la Milestone 1, Windows Blue serait disponible sous la forme d’une Milestone Preview dans les mois qui viennent.

Ce premier point est particulièrement significatif. Lors des rumeurs précédentes, nous avions émis des doutes sur l’absence de bêta. Il y avait plusieurs raisons, mais une en particulier était importante : la possibilité pour les développeurs tiers de tester leurs applications. Cela concernait d’ailleurs aussi bien les applications existantes que les nouvelles qui seront créées sur la base des nouvelles API. Il nous semblait étrange également que ces dernières ne soient pas testées de manière publique pour confronter les nouvelles possibilités aux conditions réelles.

Une diffusion prévue pour août, la gratuité pour les utilisateurs de Windows 8

Deuxième point important, le passage en version finale. Toujours selon Win8China, la phase RTM (Release To Manufacture) commencerait le 7 juin, donc dans trois mois et demi environ… et à peine. À partir de cette date, Microsoft ne travaillerait donc plus que sur la correction des derniers problèmes. La version finale serait prête probablement le mois suivant. Contrairement à tous les autres Windows, il ne serait cette fois pas question d’attendre puisque la diffusion auprès du public commencerait dès août.

Notez que cet élément est lié au premier : si la phase RTM commence le 7 juin, la Preview publique devrait arriver le mois prochain, ou en avril, pour laisser le temps aux développeurs de collecter les retours.

Troisième point important : Windows Blue serait entièrement gratuit pour tous ceux qui possèdent une licence valide de Windows 8. Notez que cette rumeur est particulièrement insistante car on la connait depuis des mois. Il s’agissait d’ailleurs soit de gratuité, soit d’un tarif très peu élevé, presque « symbolique ».

De nombreux changements et apports en perspective 

Quatrième point important : les changements apportés au système. Ils seraient nombreux car disséminés à travers tout le système. La recherche serait ainsi particulièrement améliorée, avec un affichage plus efficace des résultats.

L’interface serait améliorée mais pas chamboulée, les bases restant strictement identiques. Comme nous l’avions souligné précédemment, il n’est pas question d’espérer le moindre retour du menu Démarrer. Mais le « windowing », autrement dit le processus d’affichage des fenêtres et de leurs contenus, serait retravaillé. Dans le cas des applications Modern UI (Metro), la répartition des informations serait ainsi meilleure, corrigeant un point que nous avions soulevé dans notre dossier consacré aux problèmes d’ergonomie de Windows 8. En effet, même si le Start Screen s’adapte aux grands écrans, ce n’est pas nécessairement le cas des applications elles-mêmes : elles peuvent avoir un nombre limité d’informations, créant ainsi de vastes espaces vides dans l’écran.

La base du système et le noyau de Windows subiraient à nouveau une cure d’amincissement. Ce point est encore mystérieux. Toutefois, si l’on suit l’évolution du travail de factorisation commencé avec Vista, il est logique que le socle minimal de Windows continue à perdre du poids. L’hypothèse actuelle serait alors qu’une fois réduit au minimum, il pourrait être remplacé par un autre. Un point que nous avions déjà soulevé dans le chapitre dédié au futur de Windows dans notre dossier Windows 8. Notez que la cure d’amincissement irait d’ailleurs de pair avec un accroissement des performances et une meilleure autonomie des portables et tablettes.

Parmi les autres points importants de Windows Blue, on signalera également l’intégration probable d’Internet Explorer 11 ou d’une mise à jour de la version 10. En outre, Blue serait bien plus adapté aux tablettes de 7 et 8 pouces, un créneau que n’explore pas Windows 8 actuellement, et qui devrait prendre beaucoup plus d’ampleur.

Un cycle rapide, mais pas encore assez pour certains

Depuis la première fois que Blue a été abordé, les sources parlent d’un cycle annuel pour Windows. Mais alors que beaucoup se féliciteront d’un rythme plus rapide et donc d’évolutions plus en douceur, d’autres estiment que Microsoft aurait dû procéder différemment.

C’est le cas du blogueur Paul Thurrott qui aurait préféré que Microsoft se penche beaucoup plus rapidement sur des problèmes fonctionnels. Il cite notamment les trop nombreux manques fonctionnels des applications livrées : les trop courants problèmes de Xbox Music, l’absence de boîte universelle dans Courrier, l’absence de CalDAV dans Calendrier et ainsi de suite. Un point d’ailleurs sur lequel nous sommes relativement d’accord.

Le principal problème pour Windows 8 aujourd’hui n’est pas tant de revoir ses bases et les grandes lignes de son interface : c’est de posséder des applications phares qui en exploiteront les préceptes. Évidemment, les API jouent un rôle essentiel car si l’environnement de développement n’est pas suffisamment riche, les éditeurs tiers ne s’intéresseront que peu à la plateforme. Mais cela ne devrait pas empêcher Microsoft de mettre à jour ses applications en permanence pour ajouter sans cesse des nouveautés et ainsi, tout simplement, montrer l’exemple.

Nous noterons enfin que les rumeurs autour de Blue paraissent désormais assez solides.


chargement
Chargement des commentaires...