Apple aurait été la cible des mêmes pirates que ceux de Facebook

En dansant la Javanaise... 19
Nil Sanyas

Selon Apple, certains de ses ordinateurs ont été attaqués, mais aucune donnée n'a été dérobée a tenu à préciser la firme américaine. Plus intéressant, selon Reuters, les pirates seraient les mêmes que ceux ayant attaqué Facebook il y a peu. Auparavant, Twitter a lui aussi été la cible de hackeurs, ainsi que les ordinateurs de grands médias américains.

Macbook Pro ecran Retina

Aucune donnée dérobée

Depuis le début de l'année, les attaques envers les sociétés US se multiplient. Tout a commencé par le New York Times, rapidement suivi par le Wall Street Journal et CNN. Très rapidement, les Chinois ont été pointés du doigt pour ces intrusions non désirées. Ces derniers jours, Twitter et Facebook ont à leur tour été la cible de personnes malveillantes, menant pour le premier à au moins 250 000 comptes piratés. Là encore, des hackeurs chinois seraient à l'origine de ces attaques.

Apple est donc le dernier de la liste à avoir subi des intrusions. D'après Reuters, une enquête serait en cours en partenariat avec la police afin de traquer les pirates en question. « Seul un petit nombre de Macintosh des employés ont été attaqués » précise l'agence de presse. « Il n'y a aucune preuve que des données ont été dérobées » a pour sa part noté Apple.

À l'instar de Twitter et Facebook, cette nouvelle est particulièrement mauvaise pour Apple à deux niveaux. Le premier est interne bien sûr, la sécurité des ordinateurs de la société étant la cible directe des pirates. Le second est externe. Les Mac sont en effet réputés pour être sûrs, du fait du système en lui-même et bien sûr que les PC sous Windows sont bien plus souvent une cible de choix pour les pirates. Or depuis un an, les nouvelles négatives s'enchaînent pour Mac OS X. Nous pensons notamment à l'infection de plus 550 000 Mac par le troyen Flashback en avril dernier.

Afin d'éviter que de telles attaques se répètent, la Pomme a d'ailleurs publié hier soir un correctif pour combler les failles Java. Sont concernées les machines sous Mac OS X v10.6.8, OS X Lion v10.7 et plus anciennes, et OS X Mountain Lion v10.8 et précédentes.

USA-Chine : le ton monte 

Notez que les diverses attaques de ces dernières semaines sont particulièrement prises au sérieux aux États-Unis. Au point de pousser le président Barack Obama à déposer plainte devant l’Organisation Mondiale du Commerce et même à expulser du personnel diplomatique et à refuser certains visas. Selon le Washington Post, le ton commencerait d'ailleurs sérieusement à monter entre l'administration américaine et le gouvernement chinois.

Enfin, d'après Bloomberg, les pirates chinois ne seraient pas les seuls coupables dans les attaques de ces dernières semaines. Des pirates situés en Russie et dans les pays d'Europe de l'Est sont ainsi suspectés d'avoir attaqué certaines grandes entreprises américaines d'après les enquêteurs.


chargement
Chargement des commentaires...