Suggestion «... est juif » : nouveaux détails sur l’accord Google-UEJF

#UneBonneSuggestion 147
Marc Rees

En avril 2012, avec SOS Racisme et le MRAP, l’Union des étudiants juifs de France engageait des poursuites contre Google. Objet du litige ? Les suggestions automatiques du terme « juif » avec le nom de plusieurs personnalités. Sur le seuil du tribunal, une médiation était toutefois engagée afin de trouver une discrète porte de sortie. Nous avons glané de nouveaux détails sur cet accord.

En juin 2012, Jonathan Hayoun nous déclarait qu’un accord avait été trouvé avec le moteur américain. « En matière de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Google est à présent un partenaire, ce qui met fin au litige, assurait le président de l’UEJ. Nous avons retiré notre plainte.»

L’accord est resté à ce jour confidentiel mais le président de l’UEJF l’assurait alors : « vous verrez très prochainement - c’est une question de semaines voire de quelques mois - les résultats de ce partenariat. Cela aura une visibilité extrêmement forte, notamment sur Google ». Les représentants français du moteur étaient plus vagues : « On réfléchit avec les associations à des projets qu’on va concevoir et promouvoir ensemble, visant à sensibiliser les internautes s’agissant des valeurs de tolérance et de respect. »

Vendredi, lors d’une conférence organisée par l’UEJF à propos du hastag #UnBonJuif, nous avons appris de nouveaux éléments sur ce partenariat à la visibilité forte. « Un site commun de sensibilisation contre toutes les formes de préjugés » sera ainsi mis en avant sur Google dans quelques semaines, nous a-t-on confié. Les détails doivent encore être fixés mais la mise en avant pourrait être assurée via Google+ ou Google AdWords. Sujet de l’action, le nettoyage de Google Suggest est quant à lui désormais effectif... du moins selon les expressions saisies. Si Google suggère toujours « juif » avec la requête « Hollande» (qui peut aussi être la zone géographique...) l'expression n'est plus associée avec « François Hollande», « François Hollande j», ou même « François Hollande jui».

google suggest juif google suggest

Dans le passé, drapé sous le principe de neutralité, le moteur de recherche a toujours expliqué que les suggestions étaient le fruit de l’automaticité. C’était l’argument soutenu en 2009, quand Google était malgré tout condamné pour avoir associé « arnaque » et le nom d’une entreprise. Ou en 2012, quand le même moteur était enjoint de nettoyer les suggestions « Torrent », « RapidShare » ou « Megaupload » à la demande de l’industrie phonographique.


chargement
Chargement des commentaires...