Qwant, un vrai faux moteur de recherche ? Des accusations aux explications

La société revendique développer son propre système d’indexation 54
Sébastien Gavois

Disponible en bêta depuis la semaine dernière, le moteur de recherche Qwant a beaucoup fait parler de lui au cours des derniers jours, et pas forcément toujours dans le bon sens. Afin de répondre, mais en partie seulement, aux critiques formulées par un blogueur qui se présente sous le pseudonyme de Lucien Théodorela société a publié un billet détaillé.

qwant

Sorti de l'ombre en début de semaine dernière, Qwant se présente comme « un moteur de recherche nouvelle génération ». Il vient donc se poser comme une alternative à Bing et à Google par exemple, mais avec une mise en page qui se veut différente.

Peu de temps après son lancement, un blogueur qui souhaite visiblement rester anonyme a pointé de grosses similitudes entre les résultats fournis par ce dernier et ceux de Yahoo (qui exploite la base de données de Bing).  Il annonce également que les résultats de la recherche sociale seraient identiques à ceux de Kurrently, tandis que le Shopping ne proviendrait que d'Amazon.

Il finit par conclure que, « en fin de compte, Qwant est une vraie déception ce n’est pas un nouveau moteur de recherche et encore moins un moteur de recherche « made in France ». C’est juste une interface, pas forcément réussie, qui utilise les technologies d’autres moteurs de recherche et qui les présente à sa sauce ». De son côté, Qwant a décidé de répondre... mais en partie seulement.

Qwant a son propre système d'indexation, mais complète ses résultats avec d'autres

Tout d'abord, le service annonce avoir « développé un système propre d’indexation à partir de la technologie apportée par Pertimm, une des sociétés à l’origine de la création de Qwant » avant d'ajouter que « les moteurs d’indexation nécessitant non seulement de gigantesques puissances de calcul et de stockage, mais également un historique important, Qwant complète ses propres données avec des données obtenues auprès d’autres moteurs de recherches durant la phase de montée en puissance de son infrastructure. Ces mélanges disparaîtront dès lors que le déploiement sera finalisé et l’ensemble des résultats proposés proviendront dès lors du seul travail d’indexation et de ranking effectué par Qwant ».

La société confirme donc s'appuyer sur d'autres moteurs de recherches, mais ne dévoile malheureusement aucun nom, ni le pourcentage de requêtes qui sont traitées de la sorte. Nous l'avons évidemment contacté afin d'obtenir de plus amples informations. Nous n'avons pour le moment eu aucune réponse sur ce point.

Interrogé par nos confrères du FigaroÉric Léandri (directeur général de Qwant), reconnait que ce manque de communication était une  « erreur » en ajoutant que « c'était une façon de faire pour que tous les mots donnent immédiatement des résultats ». Quoi qu'il en soit, certains regretteront surement que la situation n'ait pas été clarifiée dès le début.

qwant android bing yahooqwant android bing yahooqwant android bing yahoo

Voici les résultats retournés par Qwant, Bing et Yahoo avec la requête Android

 

Comme vous pouvez le constater sur les images ci-dessus, les résultats fournis par Yahoo et Qwant sont très proches sur la requête Android (nos tests ont été effectués au même moment, sous Chrome et en navigation privée), mais pas totalement identiques. En effet, le premier propose en septième position le Play Store, tandis que pour le second il se trouvera à la deuxième page. Dans d'autres cas par contre, il ne semble pas y avoir de différences.

La recherche sociale est maison, mais pas celle sur les médias (audio / vidéo)

La situation est par contre différente sur la recherche sociale (via Facebook, Twitter et Google+) puisque « les moteurs d’indexation et de classement ont été intégralement développés par Qwant ». Notez qu'un système en temps réel est en préparation, mais aucun détail supplémentaire n'a été évoqué.

De notre côté, nous avons comparé les résultats avec ceux de Kurrently.com afin de vérifier s'ils étaient identiques et cela ne semble pas être le cas. N'hésitez pas à nous faire part de vos retours sur la question si vous tentez d'utiliser Qwant.

La recherche d'images et de vidéos passe pour le moment par YouTube et Bing. La société précise avoir donné la priorité à la recherche web, live et sociale, mais « ce n’est que temporaire et notre technologie sera très rapidement mise en place ». Pour le vérifier, il suffit d'ouvrir une miniature dans un nouvel onglet et de regarder sa provenance (Bing) :

qwant recherche mediaqwant recherche media

Exemple d'une recherche dans l'onglet Media avec la provenance de la miniature 

Sachez ensuite que le Qnowledge Graph exploite des données provenant de chez Wikipedia et un lien vers la source a été ajouté depuis peu, ce qui n'était pas le cas lors de son lancement.

Shopping : une colonne qui bouge beaucoup

Reste le cas de la dernière colonne : Shopping. Comme nous vous l'avions annoncé la semaine dernière, elle propose des liens affilés vers certains revendeurs. Jeudi dernier, plusieurs boutiques étaient présentes, tandis que ce week-end Amazon semblait être seule en lice.

Hier, la situation avait encore évolué et les résultats sont plus variés avec une liste de boutiques plus importante, mais dont certaines semblaient provenir de Google Shopping. Aujourd'hui, sur une même requête (Galaxy SIII), Amazon est de nouveau seul. La société précise que de nouveaux changements devraient encore avoir lieu en fonction des accords qu'elle pourrait signer avec de nouveaux partenaires.

Qwant : une faille XSS mise en évidence et rapidement corrigée

Sachez enfin qu'une faille XSS a récemment été mise en évidence et qu'elle est d'ores et déjà corrigée. En effet, comme le précise @Chtitux, avec une requête bien précise, il était possible d'insérer une image sur le site. Voic un exemple :

"%20>

qwant xss qwant xss

Qwant, qui es-tu vraiment ?

Au final, Qwant n'est donc pas (encore ?) autonome étant donné qu'il s'appuie beaucoup sur des services externes pour fournir ses résultats (Amazon, Bing, YouTube, et.). Encore en version bêta, il faudra donc suivre de près son évolution afin de savoir ce qu'il en sera dans les semaines et mois à venir. Une chose semble par contre acquise : son manque de transparence lors de son lancement pourrait lui coûter cher...

Sachez enfin que les CGU d'utilisations ont été mises à jour. En effet, lors de la mise en ligne de Qwant, il était précise qu'il n'était pas autorisé de créer un lien vers Qwant. En fait, la société précise que cela avait été mis en place lors de la bêta fermée, mais que cela n'est désormais plus le cas : « vous pouvez donc bien entendu faire des liens vers Qwant sans modération ».

Pour finir, voici une interview d’Éric Léandri réalisée par Laurent Bourrelly (consultant en référencement). Notez que ce dernier avoue sans complexe que « personnellement, j’ai pris le parti de défendre Qwant car j’ai été convaincu par les explications » :




chargement
Chargement des commentaires...