Gameloft aurait brutalement licencié 250 employés indiens

En les sommant de signer une lettre de démission 77
Kevin Hottot

Selon nos confrères de Gamasutra, Gameloft aurait fermé un de ses studios basés à Hyderabad en Inde. 250 employés y travaillaient, mais plus que la nouvelle du licenciement en elle-même ce sont les méthodes décrites par les principaux concernés qui font débat. 

  Logo Gameloft

En effet, selon un témoignage anonyme d'un employé, recueilli par nos confrères de Gamasutra, hier à 14 heures, une réunion obligatoire pour tous aurait été annoncée pour 14 h 45. Lors de celle-ci, Sarang Nafdey, le responsable du studio aurait expliqué à ses équipes que celui-ci fermait et que tout le monde devait quitter le bâtiment dans les plus brefs délais. 

Toujours selon cette même source, l'accès à internet de la firme fut instantanément coupé, tandis que les fenêtres donnant sur des balcons ont été verrouillées. Il aurait ensuite été demandé au personnel de signer deux lettres : l'une, datée du 28 janvier expliquant que l'individu quittait de son plein gré l'entreprise, pour raisons personnelles, la seconde datée du lendemain donnant l'accord de Gameloft pour cette démission.

Il est difficile de savoir quel impact aura cette fermeture sur les activités de l'éditeur. Le studio d'Hyderabad ne produit pas de jeux, et ne fait que de s'occuper du portage des titres conçus pour iOS afin de les rendre disponibles sous Android.

Le procédé n'est pas sans rappeler celui utilisé par Zynga l'an passé, qui avait profité d'une conférence tenue par Apple pour faire diversion. À la différence que cette fois-ci, c'est l'annonce des résultats trimestriels de Gameloft qui auraient servi de mouchoir rouge. La firme y présentait d'ailleurs de bons chiffres avec une hausse de 27 % de ses revenus en 2012.

Naturellement, la société est pour le moment restée silencieuse sur ce qui ne peut actuellement n'être qualifié que de rumeur, nous vous tiendrons informés si la situation devait évoluer. 


chargement
Chargement des commentaires...