Disney ne veut pas franchir la ligne concernant la violence dans ses jeux

La ligne est encore loin 28
Kevin Hottot

Bob Iger, le PDG de « The Walt Disney Company », le géant américain du divertissement, a annoncé la semaine dernière devant un parterre de cadres de son entreprise que le nécessaire devait être fait pour « ne pas franchir la ligne » concernant la violence dans ses jeux vidéo.

The Walt Disney Company logo


« Il faut prendre des actions concernant tout ce qui peut être considéré comme étant au bord de la ligne ou la franchissant », aurait martelé le dirigeant selon Deadline« Par chance, chez Disney, il n'y a que peu de violence, mais je veux être certain que nous nous posons les bonnes questions à ce sujet, et il est nécessaire que nous définissions quel est actuellement notre rôle et celui que nous devrions remplir à l'avenir » ajoutera-t-il.

Ces déclarations sont à mettre dans le contexte du débat qui prend place aux États-Unis sur la violence dans les médias, et tout particulièrement dans les jeux vidéo, suite à la fusillade de Newtown. Pour rappel, le président Obama souhaite lancer une étude financée par le Congrès, avant d'arbitrer sur le sujet. 

Comme le précise son PDG, le géant de Burbank se trouve rarement confronté à des cas de violence manifeste dans ses jeux et autres contenus multimédias. Le dernier titre vidéoludique annoncé par la firme, Disney Infinity, vient se placer dans la même catégorie que Skylanders, édité par Activision, en proposant un monde ouvert ou les figurines possédées par le joueur prennent vie. Il n'y est évidemment pas question que Mickey et ses amis massacrent d'innocentes bestioles dans la joie et la bonne humeur. La date de sortie exacte du jeu de Disney n'est pas encore connue, mais celui-ci devrait vraisemblablement paraître dans le courant de l'année.


chargement
Chargement des commentaires...