Belkin rachète Linksys et conservera la marque

A priori, pas de licenciements 46
Vincent Hermann

Le célèbre équipementier Linksys, qui appartenait jusqu’à présent à la firme Cisco, vient d’être racheté par un autre ténor du secteur : Belkin. Une opération qui concerne aussi bien les produits qu’une partie de la propriété intellectuelle en passant par les employés, et qui confirme la rumeur de décembre dernier.

Belkin a donc annoncé le rachat de la branche Home Networking Business Unit de Cisco, qui comprend essentiellement Linksys. Tous les produits, la propriété intellectuelle, la marque et les employés tomberont ainsi dans l’escarcelle de Belkin. La firme, une fois ce rachat finalisé, devrait alors représenter environ 30 % des ventes sur le marché américain des réseaux domestiques et des petites entreprises.

Belkin, dans son communiqué, précise des points particulièrement importants. D’une part, la marque Linksys sera bien maintenue. Il aurait été en effet dommage de la voir disparaître, Belkin pourra ainsi bénéficier de son « aura ». D’autre part, le support actuellement existant sur les produits en place sera maintenu. Enfin, et c’est sans doute le plus important, les garanties encore valides continueront à fonctionner.

Autre point intéressant abordé dans le communiqué : la partie logicielle. Linksys fournit depuis des années des solutions logicielles pour accompagner ses produits. La plupart concernent la mise en œuvre simplifiée des équipements, et certaines, notamment pour les routeurs, sont particulièrement simples et efficaces. Belkin indique à ce sujet que ces solutions seront réutilisées et diffusées sur l’ensemble des produits matériels, y compris ceux de Belkin.

Il sera d’ailleurs intéressant de voir dans l’avenir comment Belkin compte différencier ses produits. Ces derniers sont pour la plupart en confrontation directe avec Linksys. Or, puisque la marque ne disparaîtra pas, l’offre globale de Belkin pourrait être relativement confuse pendant un temps. Garder les deux marques en vie laisse toutefois l'impression d'une concurrence.

Notez que, comme souvent dans ce genre de cas, la somme mise sur le tapis n’a pas été dévoilée. L’opération de rachat doit encore être approuvée par les autorités compétentes.


chargement
Chargement des commentaires...