SEGA, Take 2, Crytek, Koch Media et Ubisoft se partagent les actifs de THQ

Vigil (Darksiders) reste sur le carreau 27
Kevin Hottot

Les enchères pour THQ ont pris fin hier soir à l'U.S Bankruptcy Court du Delaware, sous l'oeil de la juge Marry F. Walrath. L'issue du processus semble mener vers un démantèlement de l'entreprise, dont les studios et propriétés intellectuelles auraient trouvé plusieurs acheteurs. 

THQ Logo 

Selon nos confrères de Polygon, qui se trouvaient sur place lors du verdict, un peu plus de 71 millions de dollars ont été mis sur la table par les enchérisseurs, dépassant ainsi la somme de 60 millions proposée par Clearlake Capital Group LP pour l'ensemble des actifs. 

La plupart des actifs auraient trouvé preneur

SEGA aurait proposé 26 600 000 $ pour s'offrir Relic, le studio à l'origine de la série Company of Heroes, mais également possesseur de la licence Warhammer 40 000. Le géant japonais renforce avec cet achat sa position sur les jeux de stratégie, en complétant sa gamme déjà composée de la série Total War. 


Koch Media, l'éditeur de Dead Island, mettrait la main sur les studios de Voliton pour 22,3 millions de $ et sur la franchise Metro pour 5,8 millions. Une opération qui ne leur laissera pas le temps de se reposer puisque Metro Last Light est en cours de développement et est attendu pour le mois de mars de cette année. Avec Voliton, Koch Media met également la main sur la séries Saints Row. 

Saints Row Third

Saints Row : The Third

La franchise Evolve trouve preneur chez Take 2 qui aurait déboursé 10,8 millions pour se l'offrir, soit environ 43 fois plus que le second enchérisseur, le développeur du jeu Turtle Rock qui n'aurait proposé que 250 000 $. 

Ubisoft aurait également fait quelques emplettes en s'adjugeant les bureaux de THQ Montréal pour 2,5 millions et les droits sur le titre South Park : The stick of Truth pour 3,265 millions. L'éditeur aurait aussi tenté de mettre la main sur Voliton et la franchise Metro, en proposant pour chacun d'eux un peu plus de 5 millions de dollars. Cela pourrait également signer le retour de Patrice Désilets, connu pour ses travaux sur la série Assassin's Creed, avant qu'il ne claque la porte d'Ubisoft en 2010 pour rejoindre THQ. Il reste à savoir quelle sera la réaction de South Park Digital Studios, qui s'opposait à une telle vente.

Enfin Crytek, le studio travaillant actuellement sur la suite d'Homefront réaliserait une bonne opération en s'adjugeant les droits sur la franchise pour seulement 500 000$. 

Mais Vigil Games resterait sur le carreau, la licence WWE ne ferait pas recette

Tous les actifs de THQ n'ont cependant pas trouvé preneur, ainsi selon Polygon. Vigil Games n'aurait pas provoqué l'intérêt des acheteurs présents, il en serait de même pour d'autres propriétés intellectuelles de l'éditeur comme celle de la WWE. La lettre adressée par Jason Rubin, le PDG de THQ à ses employés publiée par Kotaku semble confirmer ces rumeurs.

Darksiders 2

Darksiders II

 

Toutefois, la fin du processus d'enchères ne signifie pas pour autant que les actifs restants ne pourront plus trouver preneur. Ceux-ci demeurent sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites, et peuvent encore être vendus. Ainsi, selon Kotaku, Platinum Games, le studio ayant développé Bayonetta aurait manifesté son intérêt via Twitter. Atsushi Inaba, son PDG y aurait déclaré vouloir acheter la franchise Darksiders si le prix est faible, d'après une traduction de nos confrères.

C'est donc après plus de 20 ans que l'aventure de THQ s'arrête, ses licences continueront de vivre pour la plupart, mais ce sera ailleurs, sous des cieux qu'on leur souhaite plus cléments.


chargement
Chargement des commentaires...