Xbox « Durango » : les supposées caractéristiques complètes

Pincettes géantes de rigueur 87
Vincent Hermann

Alors même que Sony déclarait récemment vouloir attendre que Microsoft fasse le premier pas pour les consoles de prochaine génération, un site a publié des caractéristiques très complètes de la prochaine Xbox, au nom de code « Durango ». Difficile actuellement de savoir s’il s’agit d’informations réelles, mais elles confirmeraient en tout cas l’une des rumeurs : le retour vers une architecture x86 pour le processeur.

Xbox 720

Un processeur x64 à huit coeurs ? 

Selon VGleaks, la prochaine Xbox, nom de code « Durango », repasserait donc à l’architecture x86, et plus précisément au x86_64. Si tel est le cas, il ne peut y avoir que deux constructeurs possibles à cette puce : Intel ou AMD. Le processeur en question contiendrait 8 cœurs fonctionnant chacun  à 1,6 GHz. On notera donc une multiplication des cœurs (et donc un plus grand parallélisme) privilégiée à l'importance de la fréquence. Chacun de ces cœurs serait accompagné par deux caches de niveau 1 (instructions et données) de 32 Ko chacun. Chaque groupe de quatre cœurs serait enfin doté de 2 Mo de cache L2.

L'ensemble de la puce est présenté avec le diagramme suivant : 

xbox durango

Prises telles quelles, les informations font penser à l’architecture des APU d’AMD, à la différence près qu’aucun modèle actuel ne présente de telles caractéristiques. Les huit cœurs pourraient ne pas être de « vrais » cœurs dans le sens classique, mais un ensemble de quatre modules regroupant chacun deux groupes d'unités pour le calcul sur les nombres entiers et un pour les nombres flottants. Une architecture vue chez AMD pour la première fois avec Bulldozer. Problème : c'est deux fois plus que le plus puissant des A10 actuellement proposé par le Texan.

Le GPU et de la question du TDP 

La question du GPU se pose également. D’après VGleaks, il s’agirait d’une commande spéciale pour une puce compatible Direct3D 11.1 et cadencée à 800 MHz. Là aussi on se retrouve à deux fois plus que ce qui est proposé actuellement au sein des APU d'AMD (384 unités au maximum). Cette puce embarquerait 768 unités de traitement, ce qui serait supérieur à la Radeon HD 7770 (640 unités) mais sans correspondre à un modèle précis, ce qui peut s’expliquer par la commande personnalisée.

Le diagramme pourrait laisser penser que l’ensemble serait intégré dans la même puce, mais la question du TDP se pose alors. Le CPU pourrait difficilement descendre en-dessous des 50 W et le GPU des 80 W, surtout si la finesse de gravure reste sur du 28 ou du 32 nm. Microsoft pourrait-il vraiment héberger dans sa machine une puce dont le TDP serait alors de plus de 100 W ? Il se pourrait évidemment que les deux puces soient séparées au sein d'un même packaging (MCM), mais la gestion du refroidissement resterait un point sensible. Notez enfin que si AMD est bien derrière le cœur de la prochaine Xbox, il lui faudra assurer la production massive de ces puces.

Cette fois, il y aurait bien du Blu-ray

Pour le reste des caractéristiques, un disque dur serait toujours de la partie, mais la console de salon embarquerait cette fois un lecteur Blu-ray 6x. Elle disposerait d’un port Ethernet Gigabit ainsi que du Wi-Fi, ce dernier pouvant être utilisé en mode Direct (donc de la console vers un PC ou un smartphone par exemple, sans passer par un point d’accès). Côté mémoire vive, pas moins de 8 Go de DDR3 seraient présents.

Notez que rien n’est dit sur la plateforme logicielle, même si on peut se douter que Windows 8 jouera un grand rôle dans la prochaine console. Après tout, la base du système se retrouve déjà dans Windows Phone 8, et Microsoft aurait de nombreux intérêts à disposer d’une base unifiée. Le Kinect serait en tout cas de la partie puisque plusieurs des technologies seraient directement intégrées dans la console.

Ces caractéristiques, bien que complètes, sont bien entendu à prendre avec des pincettes.


chargement
Chargement des commentaires...