Apple : les commandes d'écrans pour iPad Retina diminueraient également

Premier trimestre oblige et... cannibalisme de l'iPad Mini ? 56
Vincent Hermann

On apprenait récemment que les commandes d’écrans pour l’iPhone 5 étaient en baisse, faute à un premier trimestre 2013 plutôt en berne. Mais le même sort est en train d’arriver à l’iPad classique selon Reuters. Les raisons seraient toutefois différentes, avec en particulier un iPad Mini cannibale.

ipad mini

L'iPad Mini, vraie source de la chute des ventes d'iPad classiques ? 

Une production d'écrans minimale

Reuters rapporte que selon plusieurs sources, le constructeur Sharp ne serait pas loin de l’arrêt complet de la production des dalles Retina pour l’iPad classique, actuellement dans sa quatrième version. Le niveau serait minimal afin de maintenir les lignes de production actives mais les stocks seraient déjà assez importants pour entretenir les livraisons en fonction de la demande actuelle.

Une demande actuelle qui aurait donc chuté, mais les facteurs potentiels s’entrecroisent. Il y a d’abord un premier trimestre 2013 en berne dans de nombreux secteurs. Cela étant, cette période de l’année est toujours le cadre de chutes dans les ventes, conséquence de la frénésie observée durant les fêtes de fin d’année. Notez qu’en plus de Sharp, Apple se fournit chez Samsung et LG pour ses écrans.

L'impact de l'iPad Mini

Mais la seule période de l’année ne serait pas une explication suffisante. Selon le cabinet d’analyse Macquarie Research, les livraisons d’iPad passeront de 13 à 8 millions ce trimestre par rapport au précédent. Dans un même temps, la chute globale sur l’ensemble des iPad sera beaucoup plus réduite. Pourquoi ? Parce que l’iPad Mini enregistre de fortes ventes, au point que les craintes que nous exposions avant sa commercialisation pourraient bien se concrétiser.

L’iPad Mini est en effet proposé à 339 euros, soit 170 euros de moins que le premier iPad 4. Dans un contexte de crise où les budgets alloués aux loisirs ont tendance à fondre comme neige au soleil, il s’agit d’un paramètre important. Mais surtout, c’est le format même du Mini qui pourrait bien être la source d’un cannibalisme dans les ventes : plus petit, pouvant être tenu facilement à une main et surtout beaucoup plus léger.

Et si l'iPad Mini devenait tout simplement l'iPad ?

La tablette marque des points et il ne lui manque finalement plus que l’écran Retina. À ce rythme, il n’est pas exclu qu’Apple finisse par se concentrer essentiellement sur le Mini, avec un possible arrêt de l’iPad classique, ce qui ne serait pas sans rappeler le destin du MacBook Pro 17 pouces. D’ailleurs, Reuters indique que BNP Paribas a estimé la part du Mini à 60 % des ventes durant le premier trimestre, ce qui serait déjà plus que significatif. Signalons d’ailleurs qu’actuellement, tous les iPad sont en stock sur l’Apple Store, à l’exception du Mini, toujours affublé d’un délai de livraison de deux semaines.

On peut se demander d’ailleurs si ce n’est pas l’ensemble du marché des tablettes qui bascule peu à peu vers des dimensions plus réduites, de l’ordre de 7 à 8 pouces. Dans ce secteur, on remarquera évidemment la Nexus 7 de Google, de même que le Kindle Fire HD d’Amazon, deux ardoises de 7 pouces vendues au tarif agressif de 200 euros.


chargement
Chargement des commentaires...