Pour Prixtel, Free Mobile n'a pas tué tous les MVNO

Kill 'em all 47
Nil Sanyas

Si le forfait à 0/2 euros de Free Mobile a particulièrement mis à mal les offres prépayées, son arrivée a aussi eu de fortes conséquences sur les MVNO. Tous n'ont toutefois pas souffert de la même manière. Interrogé par Clubic, David Charles, le fondateur de Prixtel, remercie même Free Mobile pour avoir lancé le marché du sans-engagement.

Prixtel

« Free a dynamisé le marché »

Les éloges des concurrents de Free Mobile à son égard sont rares, pour ne pas dire inexistants. Il faut dire qu'à part leur faire perdre des clients, réduire leur chiffre d'affaires et traiter leurs clients de pigeons, le quatrième opérateur ne s'est pas illustré autrement. Et pourtant, Prixtel, MVNO exploitant le réseau de SFR, ne cache pas les bienfaits de Free Mobile, confirmant ses propos du début de l'année 2012 lors du lancement de Free Mobile.

Pour le patron de Prixtel, c'est bien simple, le nouvel opérateur mobile « a dynamisé le marché car beaucoup de gens connaissaient le sans-engagement sur Internet, mais la communication autour de ce nouvel entrant a bénéficié à des acteurs comme nous - même si des MVNO au positionnement différent ont disparu ou sont en difficulté ». Et afin d'apporter un argument à son affirmation, David Charles note que 650 000 lignes sans engagement ont été ouvertes en 2011, contre 6,5 millions en 2012. Une multiplication par dix qui devrait continuer de plus belle en 2013.

« Merci Free ! »

Aux yeux de Prixtel, l'arrivée de Free Mobile n'a donc en aucun cas été catastrophique. Le MVNO a ainsi augmenté son nombre d'abonnés. Et même si financièrement, les baisses de prix ont eu un impact sur son bilan, la hausse des clients ces derniers mois compense en grande partie ce problème. Aujourd'hui, Prixtel compte environ 170 000 abonnés, et l'opérateur compte doubler ce résultat dès cette année, preuve de son ambition grandissante. Prixtel affiche d'ailleurs une croissance de 100 % sur ce début d'année.

« L'impact de Free Mobile est remarquable à tous les niveaux. Merci Free ! Cela a créé une remise en question. Les gros opérateurs qui surfent sur des marges hallucinantes ne tiendront pas dans le marché » rajoute le fondateur de Prixtel, qui mise plus que jamais sur ses offres « low-cost » (qu'il préfère nommer « low-price »).

Les clients consomment leurs données via Wi-Fi

Statistique intéressante, Prixtel fait remarquer que 95 % de ses clients ne payent jamais 20 euros. Et à peine 0,2 % de ses clients consomment plus d'un Go de données sur le réseau internet mobile. « En fait, qui regarde vraiment des vidéos en 3G dans le bus ? La plupart du temps, on le fait chez soi ou au bureau, et en Wi-Fi, sans consommer de data. »


Enfin, pour David Charles, « Joe Mobile est un non-événement » du fait de l'existence de son offre Modulo, et la subvention de téléphone a bien un avenir en France, contrairement aux souhaits de Free Mobile. Toutefois, Prixtel estime qu'un effort de transparence doit être fait sur ce sujet. Dans le cas contraire, s'il n'y a pas de précision claire sur les sommes dédiées au service et celles dédiées au paiement du mobile, cela peut être interprété comme « du vol ».


chargement
Chargement des commentaires...