Fedora 18 arrive enfin avec son installeur flambant neuf

Anaconda, le même, mais en mieux 81
Vincent Hermann

Avec plusieurs semaines de retard, la distribution Linux Fedora 18, nommée Spherical Cow, débarque enfin. Le planning a dû changer à cause de priorités sur la distribution Red Hat, mais les téléchargements sont désormais disponibles.

fedora

Le planning de Fedora 18 aura décidément été chaotique. Puisque le projet est soutenu par Red Hat, une partie des développeurs provient de l’entreprise. L’un des grands objectifs de Fedora 18 est de revoir en profondeur son installeur, Anaconda. Or, les grands travaux nécessaires sont entrés en conflit avec d’autres nécessaires sur Red Hat. Une fois ces derniers terminés, le rythme a repris, expliquant le décalage avec les prévisions.

On commencera donc par le nouvel Anaconda, plus simple que l’ancien. Totalement réécrit, son interface se veut plus claire et plus compréhensible par l’utilisateur moyen. On pensera notamment à ceux qui se penchent sur Linux la première fois, Fedora étant justement appréciée pour cette raison (avec Ubuntu et OpenSuse). Sur un plan plus technique, le code d’Anaconda sera nettement plus simple à maintenir, notamment car il s’appuie sur des éléments du système lui-même. La mise en parallèle des opérations doit aboutir enfin à une installation plus rapide.

fedora fedora

Comme on peut le voir sur ces captures, Anaconda invite l’utilisateur à configurer certains éléments, tels que le mot de passe administrateur, durant la copie des fichiers. Cela permet de démarrer les opérations d’installation sans attendre que l’utilisateur ne soit prêt. On notera cependant quelques incohérences au niveau de l’ergonomie, certains boutons de validation notamment étant situés tantôt en bas à droite, tantôt en haut à gauche.

Fedora 18 reste par défaut proposée avec l’environnement GNOME, qui passe d’ailleurs à la version 3.6. Bien que l’on trouve également la mouture 4.9 de KDE, il faut surtout noter l’arrivée de MATE. Ce dernier est un environnement de bureau reprenant GNOME 2 et son ergonomie beaucoup plus classique. Ajoutons également que Xfce et Sugar sont présents eux aussi, respectivement en versions 4.10 et 0.98. Tous deux se distinguent par leur légèreté, tout spécialement Sugar puisqu’il s’agit de l’environnement pour le portable XO-1 du projet One Laptop per Child.

D’autres améliorations diverses sont disponibles au sein de Fedora 18 :

  • La prise en charge du Secure Boot de l’UEFI, présent notamment sur l’ensemble des nouvelles machines vendues avec Windows 8. Il s’agit de l’aboutissement des travaux menés par Matthew Garrett, dont les craintes avaient pour rappel été exposées il y a des mois. Or, Garrett est justement un développeur Fedora.
  • Dans le noyau, l’option rngd pour générer des nombres aléatoires à partir du bruit ambiant est activée par défaut
  • Support de l’architecture PowerPC ppc64p7
  • Les points réseaux créés par le Network Manager en sont plus en mode AdHoc mais en mode AP, avec un meilleur fonctionnement de WPA/WPA2 à la clé
  • Intégration de Samba 4, dont nous avons déjà parlé dans nos colonnes
  • Le gestionnaire de paquets RPM passe en version 4.10 : performances améliorées et meilleure détection de certaines erreurs sont au programme
  • En virtualisation, QEMU et libvirt prennent en charge l’hibernation et la prise de clichés à la volée (snapshots)
  • La bibliothèque Boost pour les développeurs C++ passe en version 1.50 et apporte notamment la compatibilité avec C++11
  • Ajout de Python 3.3, Perl 5.16 et de Ruby on rails 3.2 pour le développement de scripts

Côté logiciels enfin, on pourra compter sur la présence du noyau Linux 3.7 dont nous avions détaillé les nouveautés en décembre dernier. Comme toujours, Firefox et Thunderbird sont présents, en version 17 cette fois. Notons enfin la présence de la désormais classique suite bureautique LibreOffice en mouture 3.6 (la version majeure 4.0 est actuellement en plein travaux).

Ceux qui sont intéressés par Fedora 18, estampillé « Spherical Cow », pourront la télécharger depuis le site officiel.


chargement
Chargement des commentaires...