SimCity : « les villes des joueurs étaient trop hétérogènes » selon Quigley

D'où la nécessité de connecter les villes entre elles 68
Kevin Hottot

Ocean Quigley, le directeur de la création de Maxis vient d'accorder une interview chez nos confrères de Polygon dans laquelle il aborde le gameplay du prochain SimCity, ainsi que sur l'intérêt de la connexion entre les différentes villes d'une région.

  SimCity

Le nouveau SimCity se présente comme un « reboot » de la licence qui à connu un grand succès dans les années 90 et le début des années 2000. Il devrait reprendre la plupart des concepts présents dans les précédents opus. Parmi eux, l'impossibilité d'avoir accès à tous les bâtiments dés le départ. Si dans SimCity 3000 seules certaines constructions étaient indisponibles avant d'avoir franchi une certaine date dans le jeu, le prochain volet devrait aller encore plus loin, et proposer un système s'approchant davantage de celui utilisé dans CitiesXL, son concurrent.

« Il y a une sorte de cheminement au fil du jeu pour déterminer ce dont vous avez besoin et faire en sorte de l'obtenir quoi qu'il s'agisse. Une fois que vous avez débloqué quelque chose, vous y avez accès. C'est comme une mécanique de quêtes qui propose des objectifs à court et long terme » explique Quigley. Il ajoutera que « cela va au-delà d'une expérience plate où tout est immédiatement accessible à condition d'avoir les moyens de se l'offrir, vous avez maintenant le temps de choisir quel genre de ville vous souhaitez bâtir »


SimCity


L'idée de connecter les villes d'une région vient du fait que dans ses versions précédentes, l'expérience de jeu est majoritairement solitaire. De ce fait, les métropoles bâties par les joueurs devaient se suffire à elles-mêmes sur tous les points, ce qui aboutissait à des cités hétérogènes, toutes conçues autour du même modèle. « J'ai voulu que les communes se différencient en trouvant un moyen pour qu'elles ne convergent pas, mais qu'elles aient toute une identité unique », insiste le responsable.

L'homme étaye ses propos en affirmant que ses équipes ont analysé des villes sauvegardées par des joueurs de SimCity 3000 et SimCity 4. « Les joueurs ont beau avoir diverses histoires sur l'élaboration de leur cité, expliquant qu'elle est différente des autres, mais en les regardant on s'aperçoit qu'elles sont toutes semblables. Leurs fantasmes ne coïncidaient pas avec le comportement de la simulation. » Les principaux intéressés apprécieront.


Rappelons à toutes fins utiles que SimCity sera disponible sur PC et Mac à partir du 5 mars prochain et qu'il est possible de le précommander sur Origin, ainsi que chez Amazon en édition limitée (59,99 €) ou collector (69,99 €). Sachez aussi que la cinématique d'introduction du jeu a été dévoilée hier par les équipes d'EA, nous vous invitons à la découvrir ci-dessous.



chargement
Chargement des commentaires...