ZTE lancera un smartphone Firefox OS en Europe cette année

Et peut-être un autre aux États-Unis 50
Vincent Hermann

Mozilla a présenté l’année dernière les prémices de son système d’exploitation mobile Firefox OS. Dans les mois qui ont suivi, plusieurs sociétés ont manifesté leur intérêt pour le produit, notamment chez les opérateurs de téléphonie, dont Telefonica au Brésil. Mais désormais, c’est surtout le constructeur ZTE qui attire l’attention puisqu’il a confirmé qu’au moins un smartphone sortirait cette année équipé du système de Mozilla.

firefox os simulatorfirefox os simulatorfirefox os simulatorfirefox os simulator

Firefox OS

Les ambitions de Mozilla 

Mozilla a des ambitions dans le monde de la téléphonie mobile avec Firefox OS. Comme on peut s’en douter de la part d’un système d’exploitation basé sur Firefox, la base technique est libre (basée sur Linux) et l’environnement de développement fait largement appel aux technologies du web. C’est pourquoi chaque fois qu’une nouvelle version de Firefox apparaît, les améliorations qui y sont présentes comptent aussi pour le système. On ne s’étonnera donc pas que les performances JavaScript soient un enjeu capital pour Mozilla. Firefox 18 vient d’ailleurs d’introduire un nouveau compilateur JavaScript : IonMonkey.

Firefox OS a attiré l’attention pour plusieurs raisons. D’une part, il est prévu pour être entièrement libre et gratuit. D’autre part, il peut permettre le développement d’appareils sur toutes les gammes, c’est du moins la volonté de Mozilla. Enfin, et surtout, il peut permettre à des constructeurs qui trouveraient la pression d’Android écrasante d’aller voir ailleurs pour respirer un peu. Et c’est précisément le cas de ZTE.

Un soutien de taille : ZTE

Le constructeur chinois, le deuxième plus gros du pays, travaille actuellement sur au moins un smartphone basé sur Firefox OS. C’est Cheng Lixin en personne, le PDG de la firme, qui l’a annoncé hier en profitant de la couverture médiatique du CES de Las Vegas. ZTE travaille en collaboration avec un opérateur de téléphonie européen (qui n’a pas été nommé) en vue de sortir un premier modèle en Europe avant la fin de l’année.

Mais ce n’est pas tout. Le PDG a également abordé la possibilité d’un autre smartphone qui serait lui destiné au marché des États-Unis. Cheng Lixin indique cependant que cette possibilité est basée sur un ensemble de critères qui peuvent évoluer : « Nous examinons de près l’écosystème et comment il évolue. S’il est prêt et que les études de consommateurs soutiennent ces données, alors nous pourrions également en lancer un [smartphone] cette année aux États-Unis ».

Une simple question d'opportunités

Bloomberg, qui rapporte les propos du PDG, n’hésite pas à préciser que ZTE cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis d’Android. La situation est d’autant plus marquée que ZTE, dont on n’entendait guère parler il y a encore quelques années, a de grandes ambitions à l’échelle de la planète. Le constructeur pourrait en outre tout simplement vouloir ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier et n’être « qu’un fabricant de smartphones Android de plus ».

Du côté de Mozilla, le vice-président des produits Jay Sullivan a confirmé que l’intérêt grandissait autour de Firefox OS. Il a en outre ajouté qu’en plus de ZTE, Mozilla travaillait avec d’autres acteurs du monde de la téléphonie mobile tels que TCL Communications et Qualcomm, ce dernier produisant les puces SnapDragon que l’on retrouve dans bon nombre de smartphones et de tablettes.

La question qui reste évidemment en suspens est simple : Mozilla peut-il réellement réussir dans un domaine où tant d’autres affichent ouvertement leurs ambitions ? En dehors du duo Android/iOS qui écrase littéralement le reste de la concurrence et de la bataille qui s’annonce entre Microsoft et RIM pour la troisième place, il faudrait à Mozilla réussir à grappiller des ventes significatives pour être remarqué et exister. Mais selon le cabinet Strategy Analytics, Mozilla et ZTE pourraient réussir à manger 1 % de parts de marché en 2013. Si les deux associés y parviennent, il s’agira alors d’un excellent départ.

On rappellera cependant que Firefox OS, libre et gratuit, aura à se battre autant contre le titan Android que contre un autre acteur entré tout récemment dans la danse : Ubuntu.


chargement
Chargement des commentaires...