Après un an de Free Mobile, quel bilan pour l'ensemble des opérateurs ?

C'était mieux avant ? 197
Sébastien Gavois

Il y a un an jour pour jour, Xavier Niel dévoilait les deux forfaits de Free Mobile et lâchait une petite bombe dans un secteur qui faisait la part belle aux subventions et à l'engagement : 19,99 € pour des appels, des SMS / MMS illimités ainsi que 3 Go de « Fair use » pour la data, sans smartphone et sans engagement. Les concurrents, dont certains avaient préparé le terrain avec l'arrivée de marques « low cost » ont depuis lutté pour faire la différence. Non pas sur le prix, mais plutôt sur les services et les options proposées. Voici notre état des lieux.

free mobile conférence niel

Le 10 janvier 2012, Xavier Niel montait sur scène et, avec un discours assez agressif, assurait le « show » pour dévoiler les deux offres de Free Mobile. Il avait alors souhaité que les concurrents « viennent s'aligner sur nous. On pense que ça [NDLR : 19,99 €] c'est le tarif de marché » et certains ne s'en sont d'ailleurs pas privés.

B&You s'aligne sur Free Mobile et ajoute la H+, Sosh jongle avec ses forfaits

L'un des plus prompts à réagir a été B&You en s'alignant quasi parfaitement sur son rival. La marque « low cost » de Bouygues Telecom en fera d'ailleurs son cheval de bataille en restant toujours au plus proche du trublion, y compris sur les appels vers les mobiles des DOM qui ont été intégrés dès le lendemain de l'annonce de Free, alors que d'autres comme Orange et SFR n'ont toujours rien modifié sur ce point.

Mais B&You n'est pas uniquement resté dans le sillage de Free Mobile. En effet, depuis début novembre, l'ensemble de ses abonnés peut profiter de l'option H+ (3G+ jusqu'à 42 Mb/s), ce qui n'est toujours pas le cas des clients Bouygues Telecom qui sont bloqués à 7,2 Mb/s pour certains. Pour rappel, Sosh avait le premier ouvert le bal au mois d'août avec de la H+ pour son offre à 24,90 €. Un argument qui peut avoir de l'importance pour certains, d'autant que Free Mobile indique toujours un débit maximum de 14 Mb/s.

À cette époque, le forfait à 14,90 €, qui était parmi les plus populaires, avait été supprimé, car il « avait de moins en moins sa place dans notre gamme. Nous avons choisi de ne garder que 3 forfaits, pour conserver une gamme simple ». La situation est aujourd'hui cocasse puisqu'il est de nouveau intégré définitivement au catalogue de l'opérateur... qui compte donc quatre offres.

sosh

Une gamme simple ?

Orange et Sosh misent sur les options, SFR sur les services

Orange et Sosh jouent la carte des fonctionnalités avec, par exemple, l'illimité partagé (uniquement chez Orange) ainsi que Cinéday qui, pour l'achat d'une place plein tarif le mardi dans certains cinémas, permet d'en obtenir une seconde gratuitement. Les clients Sosh peuvent aussi envoyer gratuitement des SMS lors de leur déplacement en Europe, mais pas de la France vers l'Europe.

De son côté, SFR mise sur les services avec ses formules Carrées : prêt de mobile, service client prioritaire, coach informatique à distance, etc. La marque est également la première à proposer de la 4G à tous ses clients, bien que ce ne soit actuellement le cas que dans deux villes (Lyon et Montpellier). De même, ceux qui ont souscrit à une offre avec 2 Go de data minimum bénéficient d'une seconde carte SIM gratuite ainsi que de 2 Go de stockage supplémentaire sur Dropbox.

SFR Nouvelles offres mobiles septembre 2012

 

Pour ce qui est du boîtier Femto, Bouygues Telecom et SFR sont les seuls à le proposer à leurs clients, ce qui permet de disposer d'une meilleure couverture au sein de votre domicile par exemple. Même si Free avait annoncé son intention de proposer ce genre de service, il n'en est rien pour le moment.

Joe Mobile, Prixtel, Zero forfait : des concepts qui sortent de l'ordinaire

Mais les gros acteurs ne sont pas les seuls à réagir. SFR, qui investit assez peu dans l'attractivité de sa gamme RED, a récemment accompagné le lancement d'un MVNO au concept original : Joe Mobile (voir notre dossier). À mi-chemin entre le prépayé et un abonnement classique, vous pouvez composer votre propre forfait en vous basant sur une offre basique à 5 € ou une plus complète (appels illimités en France et vers l'étranger, 3 Go de data, H+, option BlackBerry...) à 20 €.

Libre à vous d'ajouter du temps de voix ou de la data. Les dépassements sont maitrisés et vous avez accès à un suivi de consommation en temps réel via une application web qui s'adapte aux différents types d'appareils (smartphone, tablette...). 

D'autres opérateurs virtuels comme Prixtel et Zero Forfait proposent un autre concept intéressant : un forfait ajustable qui s'adapte à votre consommation data, voix et SMS. Certains regretteront par contre le revirement de situation de Prixtel qui ne prend plus en compte le hors forfait pour le calcul du prix le plus intéressant.

modulo

Les autres MVNO : la publicité ou la notoriété comme seul salut

Certains MVNO comme Coriolis, NRJ Mobile ou Virgin Mobile tentent aussi de jouer la carte de la subvention, parfois à grand coup de renfort publicitaire. Reste maintenant à voir s'ils vont réussir à résister dans le temps.  Virgin par exemple a annoncé avoir gagné des abonnés même si son offre prépayée a subi de lourdes pertes.

D'autres misent sur la notoriété du nom et / ou sur la visibilité offerte par leur réseau de boutiques : Auchan TelecomBudget MobileLa Poste MobileLeclerc Mobile ou encore Carrefour Mobile.

Les opérateurs historiques affutent leurs armes : réseaux et smartphone subventionné

Mais les trois principaux opérateurs gardent pour eux des avantages stratégiques de choix : le réseau mobile et la subvention des smartphones qui continue de séduire les clients, bien que cela leur coûte généralement plus cher.

Dans le premier cas, il s'agit souvent des taux de couverture, des débits proposés ainsi que de la mise en avant de la qualité du réseau, autant de points sur lesquels Free Mobile ne peut pour l'instant pas lutter efficacement, malgré son contrat d'itinérance signé avec Orange. Après un lancement chaotique, l'opérateur a rencontré quelques soucis qui semblent s'améliorer depuis, ce qui devrait continuer d'être le cas avec l'activation de la bande des 900 MHz dans certaines grandes villes.

Car les remarques sur ce point semblent toujours présentes, ce que devrait d'ailleurs faire remarquer ce soir Envoyé Spécial dans un reportage que nous avons précédemment évoqué, pointant des soucis lors de l'utilisation depuis une antenne Orange.

Du côté de la subvention, Bouygues Telecom, Orange et SFR continuent de proposer des smartphones haut de gamme à moins de 100 / 200 € avec leur forfait, en échange d'un engagement de 12 ou de 24 mois. Une formule qui semble toujours plaire même si, pour rappel, un procès est en cours concernant justement cette pratique, Free ayant attaqué SFR pour concurrence déloyale. Réponse à la fin du mois normalement. 

Free Mobile propose pour sa part un achat à crédit ou un paiement sans frais en quatre mensualités tout comme B&You (3x) et Sosh (4x ou 12x). Ils n'hésitent d'ailleurs pas à proposer les mobiles moins chers que chez n'importe quel revendeur et à se livrer à une petite guerre des prix sur certains modèles phares.

bouygues siii 4g

Free Mobile : 4,4 millions de clients... mais quid des évolutions ?

Pour souffler sa première bougie, Free Mobile a publié un message sur son compte Facebook. Nous n'y apprenons rien de bien nouveau, si ce n'est qu'il comptait 4,4 millions de clients il y a trois mois. Impossible par contre de connaître le décompte exact un an après où la répartition précise au sein des deux offres proposées.

Pour autant, il semble relativement satisfait de ses résultats et annonce : «  Non, « la vague Free » n’est pas retombée, au contraire, l’essai est transformé et les résultats impressionnants ». Cela n'empêche pas l'opérateur d'être à la traine sur certains points. Comme nous l'avions déjà précisé, aucune solution de type Femto n'est proposée par Free Mobile, le débit maximal du réseau n'évolue pas et aucun forfait 100 % data n'est disponible.

On s'amusera d'ailleurs de voir que sur ce dernier point, les choses ont le moins bougé au niveau des tarifs chez les autres opérateurs. Ceux-ci attendent-ils l'arrivée de Free Mobile sur ce segment pour bouger ?

12 mois après l'arrivée de Free Mobile : qui est dans le Top 10 ?

Quoi qu'il en soit, un an après le lancement de Free Mobile, il est temps de faire le point sur la popularité des différentes offres. Pour cela, rien de plus simple : nous utilisons notre comparateur Tous les forfaits lancé lui aussi l'année dernière. Il recense depuis 12 mois les offres qui ont été le plus cliquées par ses visiteurs et le constat semble plutôt clair :

tous les forfaits populaire 10 janvier

Pas de surprise pour le podium: B&You, Free Mobile et Sosh (avec le forfait à 14,90 €)


Si Free Mobile est plutôt bien placé (seconde et sixième position), c'est l'offre de B&You à 19,99 € qui truste la tête du podium. L'offre à 14,90 € de Sosh arrive en troisième position malgré sa disparition pendant quelques mois. RED de SFR n'arrive pour sa part qu'en cinquième position, et encore, avec un seul forfait alors que l'ensemble des gammes de ses trois concurrents sont présentes dans le Top 10.

Prixtel et son forfait Modulo semble réussir à marquer sa différence, mais il semble être le seul rescapé des petits acteurs du marché.

Notez que nos compteurs seront bientôt remis à zéro, et ce, de manière régulière afin de nous permettre de connaître constamment les offres les plus plébiscitées du moment. Un changement parmi bien d'autres qui arrivent sur Tous les forfaits, qui vous réserve de grandes surprises pour cette année 2013.

En attendant, vous pouvez participer à notre sondage concernant les opérateurs de téléphonie mobile : 


chargement
Chargement des commentaires...