Nokia précise ses propos sur son accord exclusif avec Microsoft

Au cas où le vent tournerait ? 93
Nil Sanyas

Mise à jour : Suite à la mauvaise traduction de l'interview d'El País, Nokia vient de nous livrer les paroles originales de Stephen Elop. Ce dernier aurait finalement affirmé « We’re looking further into the future, but it terms of what we’re bringing to market, and what we’re immediately focused on, we’re focused on Windows Phone ». En somme, Nokia se concentre uniquement sur Windows Phone pour le moment. Des propos très surprenants quand on lit la version espagnole : « Hoy estamos comprometidos y satisfechos con Microsoft, pero cualquier giro es posible. » Des différences qui poussent au questionnement.

Interrogé par El País, Stephen Elop, le PDG de Nokia, a trouvé un bon moyen de faire parler de lui et de sa société. Le Canadien a en effet semé un certain doute en déclarant que tout était possible en matière de système d'exploitation mobile. De là à voir Nokia proposer un appareil sous Android, il y a un pas que nous ne franchirons pas.

Nokia Lumia 920

Une exclusivité vraiment gagnante pour Nokia ?

Objectif sur les difficultés de Nokia en 2012 (avec notamment un troisième trimestre catastrophique), Stephen Elop se veut optimiste. En effet, pour lui, les ventes commencent déjà à se redresser et cela n'ira qu'en se bonifiant avec la sortie de produits de meilleure qualité.

Notre confrère espagnol s'est toutefois demandé pourquoi Nokia avait donc signé un accord d'exclusivité avec Microsoft pour l'exploitation de Windows Phone, alors que Microsoft, lui, n'a pas spécialement signé d'exclusivité. D'ailleurs, les autres partenaires de la firme de Redmond proposent des appareils sous deux voire trois OS différents. Alors pourquoi pas Nokia ?

Nokia y trouve son compte pour le moment

Elop a répondu en deux temps. Tout d'abord, même en ne proposant des appareils que sous Windows Phone, Nokia a les moyens de se différencier des autres produits sous le même OS grâce à ses services, ses logiciels, ou encore ses compétences en photographie. Ensuite, concernant Android, à l'époque où Nokia organisait sa mutation (il y a deux ans), certains constructeurs disposaient déjà d'une sérieuse expérience avec l'OS de Google. Un leader risquait ainsi de s'imposer, ce qui est arrivé avec Samsung. Une logique qui ne fonctionne pas avec Windows Phone (7 ou 8), le système étant neuf.

Afin d'éviter les débats internes risquant de faire imploser la société, il fallait choisir un OS unique plutôt que de vouloir proposer des appareils sur plusieurs plateformes différentes. Nokia a donc tranché en faveur de Microsoft. « Aujourd'hui, nous sommes engagés et satisfaits de Microsoft, mais un changement est possible. » C'est bien entendu ce dernier passage au sujet d'un téléphone sous Android cette année qui a créé une tempête. Reste à savoir si elle atterrira dans un verre d'eau ou non.

Dernière mise à jour le 08/01/2013 14:23:32

chargement
Chargement des commentaires...