Guild Wars 2 : 200 joueurs bannis pour avoir profité d'un bug

Multiplier les petits pains, c'est mal vu dans un MMO 153
Kevin Hottot

ArenaNet et NCsoft ne prennent pas de pincettes quand il s'agit de s'occuper de « tricheurs ». Une nouvelle vague de bannissement vient d'avoir lieu sur les serveurs de Guild Wars 2 afin de sanctionner des joueurs ayant abusé d'un bug permettant de dupliquer des ingrédients rares.

  Guild Wars hivernel

Le bug présent au sein du jeu, permettait aux joueurs de fabriquer certains objets à l'aide d'un « ectoplasme », un ingrédient rare utilisé dans la fabrication d'équipement de haut niveau, pour ensuite les recycler et obtenir deux ectoplasmes en retour. Par conséquent, le prix de ces objets a fondu comme neige au soleil sur le marché du jeu, tandis que des petits malins en ont profité pour se remplir les poches. 

La décision d'ArenaNet de bannir définitivement les tricheurs fait débat sur les forums du titre, certains joueurs arguant que l'utilisation de cette astuce n'est pas condamnable, puisqu'il s'agit seulement de jouer avec les prix du marché pour obtenir une marge confortable. John Smith, un représentant d'ArenaNet explique de son côté que « créer des objets grâce à une boucle répétitive » est une forme de tricherie.

Gaile Gray, elle aussi représentante de l'éditeur confirme ces propos en avançant que « les dommages faits à l'économie du jeu pouvaient être substantiels si le bug n'était pas rectifié et que les gens utilisent leurs gains mal acquis. » Il ajoute également à l'attention des joueurs concernés qu'« à aucun moment prendre un objet, pour en obtenir deux, puis quatre puis seize... ne peut être considéré comme juste. [...] Le faire des centaines et des centaines de fois, cela s'appelle de l'exploitation et c'est contre les règles de conduite et l'accord utilisateur, qui sont sacrés. »


L'éditeur n'a pas communiqué sur le nombre exact de joueurs touchés par ce bannissement définitif. Contrairement à l'utilisation des points de Karma, qui avait déjà mené à une lourde vague de sanctions (3 000 comptes concernés), ArenaNet ne reviendra probablement pas sur sa décision, jugeant que la levée des sanctions pour ce premier incident s'accompagnait d'un avertissement à l'attention de toute la communauté.


chargement
Chargement des commentaires...