ADSL, FTTH et mobile : SFR dévoile son bilan 2012 et ses plans pour 2013

Avec une petite surprise pour la fibre 23
Nil Sanyas

Selon le dernier bilan de SFR, son nombre d'abonnés à la fibre optique fin 2012 a atteint la barre des 100 000. Une performance quand on sait qu'au 30 septembre dernier, tous les concurrents d'Orange (Free, SFR, etc.) ne cumulaient que 126 000 abonnés dans ce secteur. La marque au carré rouge en profite pour annoncer le déploiement de son réseau dans plusieurs villes présentes dans des zones moins denses.

sfr couverture 2g 3g

Une bonne couverture, n°1 dans le dégroupage ADSL 

Malgré une année 2012 très difficile, avec une croissance misérable dans l'ADSL et des pertes non négligeables dans le mobile, SFR arrive tout de même à en tirer plusieurs bilans positifs. Il nous rappelle ainsi qu'il est le numéro un en France en matière de couverture de la population en 3G+ (99 %), en HSPA+ (90 %) et en DC-HSPA+ (60 %), sans compter la présence de sa 4G dans deux villes (Lyon et Montpellier), accessibles aux particuliers et aux professionnels.

SFR devance aussi Free dans le secteur du dégroupage de NRA (5328), même si en nombre d'abonnés dégroupés, Free reste n°1. La filiale de Vivendi précise que 200 000 Femto Cell sont installées dans les foyers de ses clients. Quant à la fibre, l'opérateur compte un million de foyers éligibles, pour 100 000 abonnés.

Et pour l'année 2013, ses plans sont déjà en partie dévoilés. Nous savons ainsi que SFR souhaite dégrouper 6000 NRA d'ici la fin de l'année, touchant ainsi 86 % des foyers français (contre 82 % aujourd'hui). L'opérateur compte aussi couvrir en 3G+ 99,3 % de la population, comme l'y obligent ses propres promesses réalisées auprès de l'ARCEP. Du côté de la 4G, SFR couvrira plus de 10 villes fin 2013, dont Lyon, Montpellier, Lille, Marseille, Toulouse et Strasbourg.

SFR mise bien sur la fibre optique

Mais, une fois n'est pas coutume, SFR s'est particulièrement penché sur la fibre optique dans son dernier bilan. Preuve que ses difficultés ne l'empêcheront pas d'investir et que son salut passera inévitablement par tout ce qui touche au haut débit, fixe comme mobile. Le FAI annonce ainsi qu'il compte proposer ses offres sur 100 % de la zone très dense, soit plusieurs dizaines de grandes communes en France.

Concernant les zones moins denses (ZMD), plus coûteuses à couvrir, SFR s'appuiera sur Orange afin de toucher un maximum de Français. « Les premiers déploiements ont démarré » dans ces zones précise le FAI, qui rajoute que 23 villes en ZMD seront intégralement couvertes d'ici 2017. Mais des dizaines d'autres communes seront aussi concernées  dans le futur, toujours en partenariat avec Orange.

Pour l'année 2013, SFR devrait investir 150 millions d'euros dans la fibre, portant à environ 750 millions d'euros ses investissements totaux dans ce secteur. « A terme, SFR couvrira en fibre optique plus de 50% des foyers et des entreprises en France dans le cadre de ses investissements propres » résume l'opérateur. 

Rappelons qu'au 30 septembre dernier, la France ne comptait que 270 000 clients abonnés au FTTH, dont 144 000 pour Orange. Au troisième trimestre 2012, Orange a recruté près de 90 % des nouveaux clients dans le secteur, preuve de sa toute puissance dans l'Hexagone. Enfin, concernant Free, ce dernier préfère désormais se concentrer sur le recrutement d'abonnés FTTH plutôt que de couvrir plus encore. L'opérateur est toutefois très loin d'Orange pour l'instant, et sauf en cas de manipulation de chiffres, SFR le devance aussi largement.


chargement
Chargement des commentaires...