Les téléphones mobiles servent de moins en moins à téléphoner

Ou de plus en plus à faire autre chose 37
Nil Sanyas

À quoi sert un téléphone portable ? Pas forcément à téléphoner aujourd'hui. L'essor des smartphones a totalement changé le rapport au mobile. Selon le Canadien Convergence Consulting Group, spécialisé dans les télécoms, les adolescents ne sont plus les seuls à se servir de leurs appareils mobiles autrement que pour téléphoner.

Motorola RAZR I

Téléphoner ? C'est ringard.

Des SMS aux jeux, en passant par Internet 

Longtemps coincés par un nombre de minutes d'appel limité par leurs parents, les adolescents utilisent depuis de nombreuses années leur téléphone autrement. Des centaines voire milliers de SMS sont ainsi envoyés chaque mois par nos chères têtes blondes souvent brunes, et les jeux vidéo sur mobile sont tout aussi massivement utilisés par les ados. Mais le monde évolue, et désormais, ce type d'utilisation dépasse largement le cadre des futurs adultes.

Selon Brahm Eiley, analyste en télécommunications chez Convergence Consulting Group, les gens « utilisent leur téléphone de la même façon qu'ils utiliseraient leur ordinateur ». En somme, l'essor des smartphones a transformé le mobile en un mini ordinateur qui permet une multitude d'actions. Et parfois, il nous arrive de téléphoner avec.


Ainsi, malgré les baisses de tarifs, les gens ne téléphonent pas forcément beaucoup plus aujourd'hui. Par contre, l'appareil a plus que jamais d'autres fonctions, dont le surf sur Internet, les applications, l'accès aux courriels, l'envoi de SMS, les jeux en ligne, etc.

Les opérateurs misent sur Internet

Selon La Presse, les opérateurs canadiens se fient d'ailleurs désormais plus à l'augmentation de la consommation de données internet pour leurs prévisions de revenus, que de la croissance des appels de leurs clients. En 2012, 39 % du chiffre d'affaires des opérateurs mobiles canadiens sera ainsi lié à la data.


Cette logique s'applique aussi en partie en France, en ce que l'essor des offres illimitées rend d'autant plus importante la consommation de données. Et la 4G, orientée vers Internet, ne fera que conforter cette tendance. L'avenir appartient désormais à l'internet mobile, et non aux appels, de plus en plus secondaires aujourd'hui.


Rajoutons qu'outre Internet, les téléphones permettront aussi à tous dans un futur proche de payer en magasin, ou encore d'utiliser les transports en commun. De quoi réduire d'autant plus l'utilisation de base du téléphone, à savoir téléphoner.


chargement
Chargement des commentaires...