Suite à la grogne des joueurs, Valve retire WarZ de Steam

Une histoire d'interprétation 76
Kevin Hottot

Mise à jour : Valve vient de retirer WarZ de la vente sur Steam. Interrogée par nos confrères de Kotaku la firme de Gabe Newell à répondu par le communiqué suivant : « De temps en temps, une erreur peut être commise, et nous l'avons fait en publiant prématurément WarZ sur Steam. Nous nous excusons pour cela. Nous avons temporairement retiré le titre de la vente afin de prendre le temps de travailler avec les développeurs et de nous assurer de la qualité de la prochaine version. Ceux ayant acheté le jeu et voulant continuer à y jouer le peuvent. Ceux l'ayant acheté sur Steam et n'en étant pas satisfaits peuvent faire une demande de remboursement en contactant notre assistance clientèle ».

Certains d'entre vous ont certainement entendu parler de WarZ, un jeu reprenant la recette du célèbre mod d'Arma II : DayZ. Pour rappel l'un comme l'autre proposent aux joueurs de lutter contre une invasion de zombies,  mais aussi contre leurs coéquipiers de fortune, dans un monde ouvert. Disponible sur Steam depuis deux jours le titre est le centre d'une polémique en raison de sa description.

Une description qui vantait des fonctionnalités inexistantes

La première version de la description de WarZ sur Steam a été qualifiée de mensongère par une poignée de joueurs. Celle-ci faisait état de quelques fonctionnalités qui n'étaient, et ne sont pour certaines toujours pas, présentes dans le jeu.

WarZ fiches steam WarZ fiches steam

À droite la fiche du jeu le 17 décembre, à gauche la version modifiée le 18 décembre

 

Il était par exemple question de plusieurs cartes « chacune ayant une surface comprise entre 100 et 400 km² » or, une seule est actuellement disponible, dont la surface excède de peu les 100 km². Il était également question de la possibilité d'accueillir jusqu'à 100 joueurs, mais le jour du lancement on ne pouvait pas dépasser les 50 places. Un système de location de serveurs privés était également vanté sans qu'il soit disponible. Enfin, il était également question d'un système de gain d'expérience, avec des compétences à débloquer, qui n'est pourtant pas implémenté en jeu.

 

Si la fiche a été depuis modifiée, Sergey Titov, le producteur exécutif de WarZ, a tenu à clarifier certains points lors d'une interview qu'il a accordée hier à nos confrères de GameSpy. Un point de vue pouvant parfois être perçu comme à la limite de la mauvaise foi, ou de la provocation.

« Un peu plus de 100 km², c'est bien compris entre 100 et 400 km² »

Questionné au sujet du nombre maximum de joueurs affiché sur la description de WarZ présente sur Steam, Sergey Titov n'y va pas par quatre chemins. « Je ne crois pas que ce soit un problème. Le texte dit clairement "jusqu'à" 100 joueurs. Le nombre actuel, 50, rentre bien dans cette fourchette. Ce chiffre nous a été demandé par notre communauté, nous avions au départ des serveurs à 40 joueurs, puis à 70, avant de nous fixer sur 50. Mais sur votre serveur privé, vous aurez la possibilité de régler le nombre de joueurs jusqu'à un maximum de 100. » En réponse aux remarques des joueurs à ce sujet, des serveurs à 100 emplacements ont été ouverts dans la journée d'hier.

Concernant la taille des cartes et leur nombre, l'homme se justifie en expliquant que WarZ n'est pas juste un jeu, mais un service qui est en constante évolution. D'autres cartes sont en cours de développement dont une nommée « California » dont la surface devrait atteindre 420 km². L'équipe du jeu aurait seulement précipité son annonce, Sergey Titov ajoutera qu'« un peu plus de 100 km² c'est bien compris entre 100 et 400 km² ». 

Des explications et des excuses peuvent être lues sur les forums du jeu.

WarZ

Des remboursements faits à l'entière discrétion de Valve

Certains ont émis le souhait d'être remboursés de leur achat, la description ne correspondant pas au produit qu'ils ont réellement payé. Le producteur est assez clair à ce sujet, si cela s'est passé sur sur Steam, c'est avec Valve qu'il faut régler le problème.

Cependant si vous avez acheté le titre sur son site officiel, des remboursements pourront être effectués, à condition que vous n'ayez pas trop joué. « Lors de la phase Alpha, nous avons remboursé des gens venus nous dire que notre jeu était nul. En voyant qu'ils avaient joué quelque chose comme 20 minutes, nous les avons remboursés. Par contre, quelqu'un ayant joué 5-10 heures n'a aucune chance d'obtenir gain de cause ».

Il reste des traces de l'Alpha Test dans la version commerciale

Enfin, une autre critique faite au titre vient du fait que des mentions à l'alpha test sont encore visibles dans ce qui est la première version commerciale du jeu. Sergey Titov se défend en expliquant que le principe de « version finale » d'un jeu en ligne est absurde étant donné qu'un jeu en ligne n'est par définition jamais terminé.

La mouture actuelle, baptisée « Foundation Release », serait au goût du producteur assez avancée pour ne plus être considérée comme une bêta, mais il la voit plutôt comme une « version basique » du jeu. Des ajouts seront effectués au fil des mois et des années, pourvu qu'ils soient gratuits.

  WarZ

Quid de la responsabilité de Valve ?

Cette polémique vient également poser la question des descriptions des jeux faites par les éditeurs. Sont-elles vérifiées par Valve ? Si ce n'est pas le cas, combien d'autres fiches de jeux moins connus pourraient être litigieuses comme celle de WarZ ? Si ces vérifications existent, comment cet incident a-t-il pu se produire ?

Toujours est-il que l'affaire est désormais close, et que la description du titre d'Hammerhead est maintenant plus fidèle à la réalité, la chasse aux zombis peut donc reprendre.

Dernière mise à jour le 19/12/2012 20:46:13

chargement
Chargement des commentaires...