Wayne : que cache le futur Tegra 4 de NVIDIA ?

Oh Wayne the saint... 28
Damien Labourot

Alors que NVIDIA devrait profiter du CES en janvier prochain pour dévoiler le successeur de son Tegra 3, un document apparu sur les forums de ChipHell, nous indique ce que pourrait être le futur Tegra 4. De celui-ci, on ne connaissait pour l'instant que le nom de code : Wayne.

Après un très populaire SoC Tegra 3 que l'on retrouve au sein de nombreuses tablettes comme la Nexus 7 ou sur des smartphones tels que le HTC One X, pour ne citer que ces deux-là, NVIDIA dévoilera la suite pendant le CES de Las Vegas qui se tiendra du 8 au 11 janvier prochain. Connu sous le nom de code Wayne, cette puce qui devrait en toute logique se nommer Tegra 4, reprendrait une partie des éléments que l'on retrouve au sein de la précédente mouture : quatre coeurs accompagnés d'un « Companion core » moins performant et moins gourmand, qui s'occupera des basses besognes.

Si pour le moment nous ne savons pas quel type d'architecture ARM NVIDIA va exploiter pour ce SoC, il ne fait quasiment aucun doute qu'il s'agira du Cortex A15, que l'on retrouve déjà au sein des Exynos 5 Dual 5250 de Samsung, et qui devrait se déployer durant l'année 2013 chez les différents fabricants. Il faudra voir aussi ce qu'exploite le « Battery Saver Core » que l'on connait sous le nom de « Companion Core » sur l'actuel Tegra 3.

NVIDIA Tegra 4 Wayne

Crédits : Chiphell

Toujours est-il qu'une finesse de gravure en 28 nm HPL (High-K Metal-Gate) serait utilisée et devrait permettre des gains significatifs en terme de consommation par rapport au Tegra 3 qui exploitait de son côté le 40 nm. Il faut dire que les fondeurs peinent pour le moment à passer sous cette barrière, mais l'on devrait donc tout de même constater un gain notable sur ce point.

Des performances GPU revues nettement à la hausse

Comme on peut le voir sur le document ci-dessus, le caméléon en profiterait aussi pour ajouter un contrôleur mémoire double canal (DDR2, LPDDR3 ou DDR3), qui manquait cruellement sur la précédente génération et qui permettait à Qualcomm avec son architecture Krait de prendre le dessus dans de nombreux tests. Un bénéfice qui devrait en toute vraisemblance profiter autant à la partie CPU que GPU.

Si le document s'avère exact, la partie graphique offrirait des gains de performances relativement conséquents avec un facteur x20 par rapport à Tegra 2, mais surtout un x6 par rapport à Tegra 3. Reste bien entendu à voir ce que cela donne en pratique, puisqu'il s'agit souvent de chiffres bruts, qui ne reflètent pas vraiment des gains directs en terme de FPS dans les jeux. Il sera aussi intéressant d'analyser le positionnement face à l'A6X d'Apple, qui règne quasiment sans égal pour le moment.

Définition de 2560 x 1600 px pour l'écran, le 4K pour la sortie HDMI et de l'USB 3.0

La décompression de vidéo devrait être à l'honneur puisque l'on passerait au-delà du 1080p pour du 1440p, les vidéos exploitant VP8, le codec poussé par Google, seraient aussi prises en charge. Cela sera aussi le cas du H.264 en High-Profile, ce qui était déjà le cas au sein du Tegra 3. Il faudra sans doute attendre la mouture suivante pour le H.265, dont la version finale devrait être publiée durant le mois de janvier.

Du côté des écrans, on peut voir que NVIDIA prépare l'arrivée de concurrentes à la Nexus 10, puisque le caméléon permettrait d'exploiter des dalles ayant une définition allant jusqu'à 2560 x 1600 pixels sur une profondeur de couleurs de 24 bits. Notez que le 1080p serait quant à lui supporté jusqu'à 120 Hz, de quoi voir arriver des tablettes 3D Vision ? En outre, la sortie HDMI offrirait le support du 4K qui devrait commencer à être disponible sur les téléviseurs haut de gamme durant cette année 2013.

L'USB 3.0 devrait aussi être de la partie, ce qui pourrait permettre des taux de transferts nettement plus élevés que ce que l'on obtient aujourd'hui dès lors que l'on connecte une ardoise à un PC récent. Reste à voir si les fabricants exploiteront ou non ce type d'interface rapide sur leurs modèles.

Absence de connectivité 3G / 4G ?

Enfin, on pourra s'étonner de l'absence de connectivité 3G / 4G au sein de la puce. Cela pourrait indiquer que, comme pour Tegra 3, on devrait surtout voir des tablettes exploiter cette puce Wayne dans un premier temps. Mais cette fois, les choses pourraient changer assez rapidement puisque le caméléon s'est offert Icera en juin 2011 et compte bien proposer une solution complète pour les smartphones connue sous le nom de code Grey.

Reste à voir si ce second produit sera lui aussi évoqué durant le CES ou s'il faudra attendre le CeBIT (en mars) ou le Computex (en juin) pour en savoir plus.


chargement
Chargement des commentaires...