Rumeur des processeurs soudés : Intel dément, AMD en profite

Entre pincettes et pince-nez 52
Vincent Hermann

Une rumeur court depuis plusieurs jours au sujet d’une évolution chez Intel : à partir de la génération de Broadwell prévue pour 2014, les processeurs pourraient être soudés sur les cartes mères. Entre un démenti d’Intel et la communication d’AMD, il est bon de rappeler certains éléments actuels.

2014, l'année de l'abandon du socket ?

La rumeur a été lancée par le site japonais PC Watch. Selon le site, Intel se préparerait à abandonner les processeurs vendus sous forme packagée, autrement dit les fameuses versions boites. Ces dernières sont vendues sur les sites spécialisés pour tous ceux qui souhaitent monter eux-mêmes leurs machines.

Selon PC Watch, la mutation chez Intel s’opèrerait avec la génération de processeurs Broadwell prévue pour 2014, présentant une finesse de gravure de 14 nm et devant succéder à l'architecture Hawsell. Le fondeur passerait sur un modèle BGA (Ball Grid Array).

Intel viserait en outre la production de solutions complètes incluant donc des duos carte mère et processeur joints. Broadwell est en effet connu sous le petit nom de « True SoC Platform » puisqu'il n'intégrera plus le chipset au sein du même packaging, mais bien dans le die même du processeur à la manière de ce que l’on trouve dans les smartphones et tablettes. Le packaging serait en outre déterminé par une gamme ainsi qu’un TDP comme nous en avons aujourd'hui, mais les processeurs de la génération Broadwell ne devant pas dépasser les 57 watts.

Intel dément

Intel a réagi à cette rumeur. Contacté sur le sujet, le fondeur nous a ainsi répondu qu'il : « continue à innover et à investir dans différents marchés de PC, dont celui que l'on monte et que l'on met à jour soi-même ». Pour nos interlocuteurs, il ne s'agit ici que de rumeurs infondées et les sockets de type LGA continueront d'exister. Reste à voir ce qu'il en sera dans la pratique.

Quoi qu'il en soit, il est nécessaire de replacer certains éléments dans leur contexte. D’une part, comme déjà dit, la solution BGA n’est pas nouvelle. Intel l'utilise déjà avec des puces telles que l'Atom et certains Celeron tout comme AMD avec ses APU des séries C et E (Brazos). Les constructeurs de cartes mères ne sont d'ailleurs pas exclus, puisqu'ils proposent chacun des produits complets, mais l'on se demande quelle serait la pertinence de solution à plusieurs centaines d'euros pour le marché des joueurs, par exemple. 

Pour le moment, cette solution est surtout utilisée dans l'entrée de gamme et les machines compactes telles que les NUC, les Ultrabooks ou encore les tablettes, à l’instar de la Surface Pro de Microsoft prévue pour le mois prochain. Les processeurs sont en effet soudés aux cartes mères depuis longtemps dans les ordinateurs portables.

Or, ces derniers ont pris le pas sur les PC fixes depuis un moment. Il ne faut pas en outre oublier que les PC montés à la main pièce par pièce représentent une minorité. Même si le passage au tout BGA n’est pas absolument impossible, il est probable qu’Intel continue comme il l’a fait jusqu’à présent : des versions BGA pour des formats spécifiques et des versions exploitant un socket pour les PC classiques.

Notez en outre que PC Perspective, qui s'est livré à une analyse de cette rumeur, indique que même si Broadwell devait finalement être introduit en format BGA seul, les processeurs de la génération Haswell continueraient d'être distribués en LGA.

AMD en profite pour communiquer

Mais tandis que tout ceci ne reste qu’à l’état de rumeurs, la concurrence en profite pour s’engouffrer dans la brèche. C’est ainsi qu’AMD a officiellement pris la parole pour rassurer ses propres clients. Chris Hook, responsable de la communication technique au sein de la firme texane, indique ainsi qu’AMD soutient depuis longtemps le DIY (Do It Yourself : faites-le vous-même) et les passionnées des PC qui souhaitent avant tout des processeurs sur socket. Il n’est donc pas prévu « pour le moment » de ne vendre que des solutions BGA, et les prochaines lignes de processeurs Kaveri et FX prévues en 2013 et 2014 continueront d’être distribuées sous une forme traditionnelle.

Mais AMD va plus loin. Chris Hook n’hésite ainsi pas à dire que l’enthousiasme d’Intel est compréhensible car la solution BGA offre des avantages certains dans l’ensemble des designs réclamant de la finesse, tels que les portables ultrafins, les PC tout-en-un ou encore les tablettes. Il rappelle en outre qu’AMD a bâti sa marque pour les passionnés et qu’en cas de passage complet de son concurrent au BGA, il fournira une meilleure expérience.

 Il s’agit là évidemment avant tout d’une opération de communication.


chargement
Chargement des commentaires...