Free Mobile couvrait 37,3 % de la population au 1er juillet 2012

Les 50 % se rapprochent 32
Nil Sanyas

Selon les dernière données publiées par l'ARCEP hier, la couverture 3G des quatre grands opérateurs continue d'avancer. SFR et Orange se rapprochent ainsi des 99 % de couverture de la population (non du territoire), tandis que Free Mobile affiche un taux de couverture de 37,3 %.

couverture 3G ARCEP orange sfr BT Free

Image réalisée par 900 MHz basée sur les cartes de l'ARCEP.

SFR doit atteindre 99,3 % de la population l'an prochain

Avec 98,6 % et 98,5 % de couverture 3G au 1er juillet 2012, SFR et Orange dominent toujours les autres opérateurs mobiles français. L'avance de SFR n'est pas étonnante pour une raison principale : l'opérateur au carré rouge est soumis à une obligation de couverture de 99,3 % de la population au 31 décembre 2013 du fait de ses engagements passés il y a une dizaine d'années auprès de l'ARCEP. Une obligation qui ne concerne pas Orange.

Initialement, SFR devait même couvrir 99,3 % de la population fin 2009. Néanmoins, tous les autres opérateurs affichant un certain retard sur leurs promesses, un nouveau plan de couverture a été mis en place entre temps, décalant de quelques années ces obligations.

Fin des obligations pour Orange et Bouygues

Le dernier engagement d'Orange était de couvrir 98 % de la population à la fin de l'année 2011, ce qui est donc d'ores et déjà respecté et dépassé. Au-delà, Orange n'a donc aucune obligation, ce qui ne devrait pas le pousser à s'approcher des 100 %. En toute logique, le premier opérateur devrait donc surtout dépenser son énergie et son argent dans la 4G, ce qui lui permettrait d'obtenir une avance stratégique sur ses concurrents.

Bouygues Télécom, qui couvrait environ 90 % de la population fin 2011, a réalisé d'importants efforts ces derniers mois, puisqu'il occupe désormais 94,8 % de la population. Le retard sur SFR et Orange est donc encore non négligeable, néanmoins, il se réduit désormais à vitesse grand V. Qui plus est, Bouygues n'a désormais plus d'obligation de couverture dans la 3G. Tout rattrapage est donc dû à un rapport concurrentiel et non une obligation vis-à-vis de l'ARCEP.

Free Mobile en quête des 75 % de la population d'ici 2015 

Enfin, il reste le cas Free Mobile. Ce dernier couvrait officiellement 27 % de la population début 2012, et même 30,8 % selon un rapport de l'Agence Nationale des Fréquences datant du 2 mai 2012. Cette fois, toujours au 1er juillet 2012, l'ARCEP annonce un résultat de 37,3 %. Un bond de 10 points réalisé en six mois, ceci alors que Free Mobile est quasi inexistant à Paris, du fait de l'ancien conflit entre la mairie et les opérateurs au sujet de la puissance émise depuis chaque antenne.

L'occasion pour nous de rappeler que Free doit couvrir 75 % de la population en 2015 et 90 % en 2018, date de la fin de son accord d'itinérance avec Orange. En somme, Free Mobile a déjà réalisé la moitié du chemin vis-à-vis de 2015. Toutefois, les premiers pourcentages sont souvent les plus faciles, les opérateurs ayant pour habitude de couvrir les zones les plus peuplées dans un premier temps.

Pour Free Mobile, cette obligation de couverture 3G se cumule avec les couvertures 4G, qui doivent être pour tous les opérateurs (sans distinction) de 25 % d’ici fin 2015, 60 % d’ici fin 2019 et 75 % d’ici fin 2023. Et le taux de réussite minimale dans les zones de couvertures doit être de 95 %.


Enfin, concernant la 3G, l'ARCEP rappelle que les opérateurs « doivent également mettre en œuvre d’ici fin 2013 un réseau 3G mutualisé sur les zones les moins denses du territoire, parmi lesquelles les centresbourgs des communes du programme national d’extension de la couverture mobile ».


chargement
Chargement des commentaires...