132 noms de domaines saisis pour contrefaçon en Europe et aux États-Unis

Cyber Monday 26

Plus d’une centaine de noms de domaines ont été saisis hier par les autorités européennes et américaines. Fruit d'une coopération entre le Vieux Continent et les États-Unis, cette opération a conduit à la fermeture de nombreux sites vendant des produits contrefaits.

europol ice

Au total, ce sont 132 noms de domaines qui ont été saisis hier par les autorités américaines et européennes, comme l’ont annoncé les services des douanes des États-Unis (US Immigration and Customs Enforcement's (ICE) & Homeland Security Investigations (HSI)) et l’agence communautaire Europol dans un communiqué commun. Préalablement à cette intervention, des agents avaient procédé à des achats « d’infiltration » de différents produits tels que des DVD, vêtements, parfums, bijoux et autres produits de luxe, qui se sont finalement avérés être des contrefaçons. « Si les ayants droit ont bien confirmé que ces produits étaient contrefaits ou illégaux, l’ordre de la saisie de ces noms de domaine a été effectuée par des juges fédéraux », précise le communiqué.

Même si aucune liste des noms de domaines concernés n’a été dévoilée, l’on sait que les sites correspondants servaient à vendre des contrefaçons à des personnes qui ignoraient a priori le caractère illicite de ces produits. Les internautes qui tenteraient d’accéder à l’un des sites concernés se voient désormais opposer une barrière d’avertissement (globalement similaire à la capture ci-dessous). Cette opération n’est par ailleurs pas anodine, puisqu’elle survient en pleine période des achats de Noël, et plus précisément lors du « Cyber Monday », sorte de jour dédié aux soldes en ligne aux États-Unis.

Un individu a également été arrêté par les autorités américaines. Il encourt une peine maximale de 10 ans de prison et 2 millions de dollars d’amende pour trafic de contrefaçons. D'autre part, 175 000 dollars (environ 135 000 euros) ont été saisis à travers plusieurs comptes Paypal reliés aux sites fermés.

Ces saisies ne sont toutefois pas une première, puisque cette opération Cyber Monday a lieu pour la troisième année consécutive. La particularité de cette opération réside néanmoins dans la coopération avec les États membres de l’Union européenne, via l’agence communautaire Europol. La Belgique, le Danemark, la France, la Roumanie et le Royaume-Uni ont été plus particulièrement actifs en ce que des noms de domaines en .be, .dk, .fr, .ro et .uk ont notamment été saisis. « Nos partenariats nous permettent de traquer les criminels qui abusent de la confiance de leurs acheteurs du monde entier. Ce problème n’est pas américain, il est mondial et nous devons nous battre pour le résoudre », a déclaré John Morton, directeur de l’ICE.


chargement
Chargement des commentaires...