Contrôles routiers : des gendarmes avertissent la population sur Facebook

Cruchot 2.0 75

La gendarmerie du Var a ouvert il y a peu une page Facebook. L’occasion pour les militaires de sensibiliser le public sur diverses opérations de prévention, mais aussi de signaler certains contrôles routiers à la population.

gendarmerie var

 

« Info sécurité routière ! La gendarmerie du Var déploie aujourd'hui (samedi 20 octobre) un dispositif global de lutte contre les excès de vitesse sur l'ensemble du département. La vitesse reste le facteur majeur des causes d'accident : elle est directement à l'origine de 35 % des accidents corporels, et de 50 % des accidents mortels. En 2012, 19 % des accidents mortels ont eu lieu un samedi ». Voilà le message diffusé sur la page Facebook de la gendarmerie du Var il y a maintenant plus de trois semaines. Vendredi dernier, les militaires ont même indiqué précisément dans quelles villes ils effectueraient des contrôles de vitesse : à Saint-Maximin, au Luc, à Roquebrune-sur-argens et à La Londe-les-Maures (voir capture ci-dessous). « Nous porterons aujourd'hui une attention particulière sur la RN7, où nous avions relevé de nombreuses infractions il y a quinze jours », prévenait aujourd'hui la page Facebook, peu après midi.

 

gendarmerie facebook

But préventif

Derrière cette page, se trouve une équipe de gendarmes du Var, placée sous l'autorité du colonel commandant le groupement départemental. « Le but est d'apporter une information générale sur la gendarmerie, sur son activité dans le département et surtout de délivrer des messages de prévention et de sensibilisation sur la délinquance et sur l'insécurité routière », a expliqué le colonel Damien Choutet à France Info

 

Il se trouve que les utilisateurs du célèbre réseau social sont également invités à interagir avec les militaires, notamment en posant des questions. Mais la page semble victime de son succès. Elle compte à ce jour près de 2 400 « J’aime ». « Nous lisons vos commentaires avec intérêt mais vous êtes désormais trop nombreux pour que nous y répondions individuellement, indiquent les gendarmes dans une publication en date de vendredi. L'un des objectifs du site est aussi de vous apporter des informations et des explications pour que vous compreniez ce que nous faisons et le sens de notre action ».

 

La gendarmerie du Var pense même s’étendre vers d’autres réseaux sociaux, comme Twitter. En effet, selon France 3, les militaires devraient « gazouiller » d’ici la fin du mois de novembre.  


chargement
Chargement des commentaires...