A6X : le coeur de l'iPad avec écran Retina d'Apple renferme quatre GPU

Y'en a des transistors dans ces p'tites puces 58
Damien Labourot

Nos confrères de Chipworks nous révèlent les entrailles de l'A6X que l'on retrouve au sein de l'iPad avec écran Retina d'Apple. Ce SoC est annoncé par la firme de Cupertino comme étant deux fois plus performant côté CPU et GPU comparé au A5X présent au sein du Nouvel iPad.

Cette puce n'est pas un simple dérivé de l'A6 que l'on retrouve au sein de l'iPhone 5. En effet, d'après nos confrères l'encombrement du SoC est de 123 mm² là où celui dédié au smartphone est de 94 mm². Il dispose donc d'une surface supplémentaire de 30 %, comme on peut le voir ci-dessous. Pas de changement pour la finesse de gravure qui est toujours la même : 32 nm HKMG (High-K Metal Gate).

Apple Die A6 A6X

Pour permettre d'augmenter les performances telles qu'annoncées, Apple a donc doublé le nombre d'unités dédiées au GPU entre l'A5X et l'A6X alors qu'entre l'A6 et A6X, seul un GPU supplémentaire est de la partie. Mais d'après AnandTech, la firme de Cupertino aurait aussi changé au passage l'architecture du GPU employé : on passerait de PowerVR SGX543MP4 à SGX554MP4. Cela expliquerait pourquoi chacun d'entre eux à une surface plus importante d'une génération à l'autre : 8,7 mm² contre 5,4 mm²  précédemment.

Le CPU ne semble pas touché a priori, tout du moins dans son aspect, et Apple conserve son design dérivé de l'architecture ARM. Cependant, pour augmenter les performances, la fréquence a été revue une nouvelle fois à la hausse :  l'A5X est une puce  double coeur à 1 GHz, contre 1,3 GHz pour l'A6 et 1,4 GHz pour l'A6X.

Reste maintenant à savoir quel fabricant de SoC pourra reprendre le flambeau des performances à Apple entre Qualcomm, Samsung avec un éventuel Exynos 5 à quatre coeurs ainsi que NVIDIA et son Wayne, qui ne devrait plus tarder à se montrer. 


chargement
Chargement des commentaires...