4G : la LTE Advanced (1 Gb/s) se prépare déjà en Russie

Un TGV d'avance sur la France 80
Nil Sanyas

L'année prochaine, certains Russes pourront goûter à la LTE Advanced, la véritable 4G. La technologie mobile qui se développe actuellement dans le monde n'est en effet qu'une sorte de sous-4G (3.9 G), limitée à 100 Mb/s, bien que son maximum théorique soit trois fois supérieur. La LTE Advanced, elle, permet des débits théoriques de 1 Gb/s.

Yota Russie 4G LTE Advanced

La Russie première sur la 4G ? Oui et non. 

Développée par la société Yota Networks, la LTE Advanced est en fait déjà mise en place dans certains quartiers de Moscou depuis le début du mois comme le note La Tribune. Mais dès lors qu'aucun smartphone ne dispose d'une puce compatible au LTE Advanced, le réseau 4G de Yota n'est finalement que théorique.

L'opérateur russe estime toutefois que des appareils LTE Advanced verront le jour l'année prochaine, probablement au premier semestre 2013. Une nouvelle peu surprenante dès lors que le Japon, la Corée du Sud et les États-Unis s'intéressent eux aussi à cette technologie et certains prévoient d'ailleurs son lancement dès l'an prochain.

Concernant le réseau de Yota, si la véritable 4G permet en théorie d'atteindre un débit descendant de 1 Gb/s, soit 125 Mo/s, dans les faits, l'opérateur promet 300 Mb/s (37,5  Mo/s), soit un débit entre 10 et 15 fois la vitesse maximale proposée en Russie aujourd'hui, et 3 fois plus que la LTE standard. Le Chinois Huawei fournit la technologie 4G à Yota.

Selon ce dernier, son forfait actuel le plus rapide coûte 1400 roubles par mois, soit un peu plus de 34 euros. Il est néanmoins possible de payer 1350 roubles pour obtenir 15 Mb/s, ou encore 1300 roubles pour 12 Mb/s, 1250 roubles pour 10 Mb/s, etc. jusqu'à 300 roubles pour du 320 kb/s ou un forfait gratuit pour du 64 kb/s. Reste à voir si le lancement commercial de la LTE Advanced modifiera ces tarifs.

À quand la LTE Advanced dans l'Hexagone ?

En France, cette technologie à 1 Gb/s n'est pas prête d'arriver. Il faut dire que la 4G (3.9G) n'est toujours pas mise en place. SFR ouvrira le bal fin novembre à Lyon, suivi par Orange et Bouygues Télécom début 2013. Free Mobile, pour sa part, n'a pas avancé de date d'un lancement commercial, même si des tests sont d'ores et déjà prévus.

La LTE Advanced nécessitant une bande de fréquence de 100 MHz bi-bande, une redistribution des cartes sera nécessaire. Toutefois, ne pensez pas que le sujet est ignoré dans l'Hexagone. Une « étude des besoins en fréquences en France à l’horizon 2020 », publiée l'an passé et réalisée par Tera Consultants et On-X, aborde justement la question de la LTE Advanced, notamment afin de procurer du très haut débit aux populations en zone rurale, c'est-à-dire dans les territoires peu denses, où la fibre optique n'est pas prête de pointer le bout de son nez du fait de son coût d'installation.

« En raison du coût de déploiement d’un réseau de télécommunications en zone peu densément peuplée, la viabilité d’un service de très haut débit, reposant sur une infrastructure de réseau mobile, nécessitera l’utilisation des fréquences offrant les rayons de couverture les plus importants (et limitant par conséquent le nombre de sites
à déployer) » explique l'étude.

« Dans ce contexte, la capacité spectrale requise pour le déploiement d’un réseau très haut débit en zone peu dense devra se situer dans les bandes de fréquences inférieures à 1 GHz, du fait de la portée de ces dernières (par rapport aux fréquences des bandes supérieures). Compte tenu des caractéristiques de propagation de ces fréquences, cet objectif de débit à 1Gbps pourrait être réalisé, dans les zones peu denses, au sein de cellules allant jusqu’à 5000 individus dans 100 km². »

Il faudra néanmoins certainement s'armer de patience pour voir des débits mobiles à 1 Gb/s arriver en France. En effet, la 2G a vu le jour en Gaule en 1992, la 3G fin 2004 et la 4G (ou 3.9G) fin 2012/début 2013. La véritable 4G a donc toutes les chances de se faire désirer un grand nombre d'années. À moins que la guerre entre les opérateurs mobiles français accélère le processus.


chargement
Chargement des commentaires...