Windows 8 / RT : des tablettes à prix d'or, Surface alignée au moins cher ?

Argent, trop cher 94
Damien Labourot

Si les annonces des différents constructeurs autour de Windows 8 s'enchainent les unes après les autres, un premier constat s'impose : les tarifs proposés jusqu'ici nous semblent pour le moins élevés. Une analyse met en lumière un autre aspect : la Surface sous Windows RT pourrait être vendue à 399 dollars. Mais selon nos informations, la tablette de Microsoft pourrait être bien plus chère... afin d'éviter des problèmes politiques avec les partenaires.

surface

Une profusion de produits, mais à des tarifs élevés

Avec l'arrivée de Windows 8 et de Windows RT, les annonces se succèdent à un rythme effréné, avec de nombreux produits fonctionnant sous les deux versions du système d'exploitation du géant de Redmond. Cependant, de tous les produits qui sont annoncés jusqu'ici, on note que les prix sont plutôt élevés.

En effet, du côté des tablettes, il semblerait que l'on n'ait rien sous les 599 €, que ce soit sur une base ARM ou Intel. Pire encore, les tarifs des ardoises exploitant Windows RT grimpent à des tarifs allant jusqu'à 799, voire 899 €,  alors qu'elles n'embarquent rien d'exceptionnel, pour aller concurrencer les iPad de troisième génération ou les modèles Android tels que les Transformer Pad Infinity chez ASUS ou Iconia Tab A700 chez Acer.

Surface : 310 $ en coût de fabrication, 599 € pour ne pas frustrer les partenaires ?

L'étude menée par Tech-Thoughts nous indique que la Surface dans sa version grand public, équipée de Windows RT donc, aurait un coût global de fabrication de 310 $ environ et qu'elle pourrait être vendue dans le commerce à 399 $ avec une marge déjà relativement confortable.

Microsoft Surface cout

Cependant, selon nos informations, il nous revient un son de cloche pour le moins différent de la part de l'écosystème de Microsoft. En effet, le tarif de Surface pourrait être aligné sur le modèle le moins cher proposé par les partenaires de Redmond. Microsoft, par ce biais, souhaiterait éviter de se retrouver dans une position inconfortable vis-à-vis des fabricants qui l'entourent.

Reste maintenant à savoir si le géant de Redmond va imposer son modèle économique auprès de ses partenaires ou si l'effet inverse va se produire, car pour le moment, on a bien du mal à voir comment la firme et les constructeurs qui l'entourent vont prendre des parts de marchés avec des tablettes tactiles, certes belles pour certaines, mais surtout vendues très cher.


chargement
Chargement des commentaires...