Surcouf entre en liquidation, la FNAC bientôt indépendante et en bourse

PPR touch 88
Nil Sanyas

En vente depuis des mois, Surcouf et la Fnac n'ont finalement trouvé aucun repreneur. Les conséquences seront toutefois bien différentes pour les deux sociétés.

La fin d'une époque

En grande difficulté financière depuis des années, Surcouf a commencé à céder certains de ses magasins pour finalement se mettre en vente intégralement en juin dernier. Malheureusement pour les salariés de la société spécialisée dans la vente de produits informatiques, aucun candidat ne s'est présenté pour les reprendre selon un membre du comité central d'entreprise de Surcouf qui s'est confié à l'AFP.

Faute de repreneur, Surcouf doit ainsi se mettre en liquidation. La société pourrait donc fermer définitivement ses portes. Dans le meilleur des cas, les actifs de Surcouf seront repris, mais les employés passeront à la trappe, ce qui représente tout de même près de 500 personnes. Ces derniers vont d'ailleurs faire grève et manifester cette après-midi.


Nous devrions avoir plus de détails sur cette liquidation dans les jours à venir.

fnac

PPR se sépare définitivement de la Fnac

Du côté de la Fnac, propriété du groupe PPR, si son chiffre d'affaires est particulièrement élevé, son bilan est loin d'être fameux, avec parfois des pertes lors de certains trimestres. PPR souhaite ainsi s'en débarrasser depuis plusieurs années. 

À l'instar de Surcouf, les repreneurs ne se sont pas bousculés au portillon pour la Fnac. Résultat, PPR a modifié ses plans et a annoncé hier la scission et la mise en bourse de la Fnac. Selon PPR, cette séparation conforte celles déjà opérées pour Conforama et la CFAO dans le passé, le groupe souhaitant se recentrer sur l'habillement et les accessoires.

Selon François-Henri Pinault, le PDG de PPR, « forte de 60 ans de succès, la Fnac dispose d’atouts solides pour tirer parti de l’évolution de ses activités. Ce projet de scission de la Fnac reflète notre grande confiance dans l’avenir de l’entreprise. Indépendante et dotée de moyens autonomes, la Fnac serait ainsi mieux positionnée pour réaliser pleinement son potentiel de croissance, emmenée par les dirigeants actuels de la Fnac, engagés et talentueux. Parallèlement, ce projet permettra à notre Groupe de poursuivre sa transformation et de se concentrer pleinement sur le développement de ses marques d’habillement et d’accessoires. »

Une opération réalisée en 2013

Si tout va bien, la Fnac sera donc indépendante dès l'année prochaine. Concernant l'introduction en bourse, aucun détail n'a été fourni. Selon les syndicats de l'enseigne, la Fnac devrait rester telle qu'elle est. Elle ne devrait donc pas licencier ni fermer de magasin.

Rappelons que la Fnac compte tout de même près de 18 000 employés à travers le monde parmi ses 152 magasins, pour un chiffre d'affaires supérieur à 4 milliards d'euros par an. Outre la France, la Fnac est aussi présente en Belgique, en Espagne, en Italie, au Portugal, en Suisse et même au Brésil.

Notez que le groupe PPR détenait un certain Surcouf il y a encore quelques années, avant de revendre la société à Hughes Mulliez (Youg's), membre de la famille Auchan. Espérons pour la FNAC que son sort soit plus heureux que celui de Surcouf dans les années à venir.


chargement
Chargement des commentaires...