Vente Privée critique violemment les maisons de disque et le SNEP

Immobilisme, combat d'arrière garde, etc. 103
Nil Sanyas

La célèbre start-up française Vente Privée vient d'entrer en guerre avec le SNEP suite à son annonce de retirer du Top Album le dernier CD de Baptiste Giabiconi, vendu exclusivement sur Vente Privée en physique.

Baptiste Giabiconi MMC Vente Privée

L'exclusivité en question

Qui est le n°1 des ventes d'albums tous supports confondus en France ? Non, ce n'est pas Garou, ni Mika, Marc Lavoine, Pink, Green Day, BB Brunes, Jenifer, Saez, The XX, et Sexion d'Assaut, mais Baptiste Giabiconi. Cet artiste issu de My Major Company, autre start-up française spécialisée dans la production d'artistes en collaboration avec les internautes, a donc profité du succès médiatique de Vente Privée pour proposer son album Oxygen à prix cassé (6 €) du 24 septembre au 15 octobre.

Une vente promotionnelle et exclusive (en physique) lui a ainsi permis d'atteindre la place de n°1 des ventes d'albums en France dès sa première semaine, c'est-à-dire du 24 septembre au 30 septembre 2012. Il sera toutefois absent du top suivant, soit du 1er au 7 octobre. Non pas à cause d'une chute importante des ventes, mais du fait de la décision du SNEP, le Syndicat national de l'édition phonographique, association défendant les intérêts de l'industrie française du disque.

Ce dernier, interrogé par Pure Charts a  en effet estimé que « le Top est régi par des règles, et ces règles font que les produits vendus en exclusivité dans une enseigne sont exclus du Top. Certes, l'album de Baptiste Giabiconi est disponible sur iTunes, mais l'écart de prix est tel (9,99 € sur iTunes, ndlr) que tout le monde l'a acheté en physique et qu'on peut considérer qu'il est exclusif à vente-privee. (...) Pour nous, ça s'apparente à des opérations coups de poing. (...) C'est une stratégie qui vise à passer une ou deux semaines au Top puis à s'effondrer, on lance le produit en tarif budget alors que les autres albums ne sont en promo que plus tard dans leur exploitation. »

« Ça ne me plait pas ! »

Cette décision comme cette argumentation n'ont cependant pas été sans conséquence. My Major Company (MMC), via son cofondateur Sevan Barsikian, a immédiatement montré son incompréhension alors que d'autres artistes dans la même situation n'ont pas été concernés par cette exclusion. Pour MMC, cette situation est anormale dès lors que l'on parle de 25 000 ventes en première semaine et de 15 000 la semaine suivante.

« Ça ne me plait pas ! » a-t-il ainsi réagi auprès de Pure Charts. « On ne peut pas ne pas le compter, même s'il est vendu à un tarif attractif. Quand des albums sont vendus sur iTunes à 5 euros, ils sont quand même comptabilisés. Pourquoi pas les ventes de Baptiste ? Elles montrent bien que sa musique est appréciée. »

« Un combat d'arrière-garde »

Vente Privée, pour sa part, vient de publier à l'instant un communiqué particulièrement agressif envers le SNEP. Jacques-Antoine Granjon, le fondateur et PDG de Vente Privée, parle ainsi d'immobilisme des maisons de disques, d'une injustice, et suppose que des pressions (d'une major ?) ont pesé sur les épaules du SNEP afin de motiver cette décision.

« Nous lançons des artistes référencés au classement GFK depuis 2011. Nous condamnons d'autant plus cette décision que cette année, pas moins de 5 artistes distribués par notre site ont été classés dans le TOP GFK pendant 14 semaines, avec les mêmes conditions de prix (6€ + 2,50€ de frais de port), sans que le SNEP ne se soit jamais manifesté » résume le PDG de VP.

Ce dernier rajoute que le retrait de l'album de Baptiste Giabiconi est un « combat d'arrière-garde, totalement méprisant des artistes, du public, et dans l'ignorance complète des mutations de consommations ». Pour Vente Privée, les maisons de disque ne font que regarder la révolution numérique sans bouger. La start-up rappelle ainsi que cet album est très loin d'être le premier à être visible sur son site. Alain Chamfort a ainsi vendu via le site 20 000 albums, tandis que Patricia Kaas en a écoulé plus de 50 000.

  
Vente Privée annonce d'ores et déjà qu'il compte bien continuer de vendre sur son site des albums à prix cassé ou encore des places de concert, et même en co-produisant leur spectacle. Danse, le dernier album de Lorie, est d'ailleurs disponible depuis quelques heures sur Vente Privée.


chargement
Chargement des commentaires...