L'enseigne Game France va mal et se place en redressement judiciaire

Les premiers dégâts de la dématérialisation ? 107
Nil Sanyas

En difficulté depuis de nombreux mois, l'enseigne de jeux vidéo Game France (ex-Score Game) vient d'annoncer officiellement avoir lancé une procédure de redressement judiciaire auprès du tribunal de commerce de Bobigny. Une période d'observation de six mois est mise en place, période où Game continuera ses activités. Le sort de l'enseigne sera donc définitivement connu l'an prochain.

Game France

Game France ne compte pas fermer toutes ses portes

Expliquant ses difficultés financières par la forte concurrence actuelle, des tarifs agressifs et « un contexte où les habitudes de consommation ont fortement évolué ces dernières années (dématérialisation, nouveaux supports avec les tablettes, online consoles, casual gaming) », Game France ne compte pas pour autant fermer l'intégralité de ses magasins.

La société précise en effet qu'elle compte mettre en place un « plan de repositionnement stratégique qui a pour objectif de rationaliser son réseau de points de vente, réajuster sa structure de coûts, mettre en place un nouvel ERP et une stratégie online plus offensive et reconquérir la clientèle sur le marché de l'occasion ».

Game France assure qu'il compte rester un acteur de référence de la distribution de jeux vidéo dans l'Hexagone et parle même d'assurer son avenir dans le pays. Ce redressement judiciaire ne rime donc pas nécessairement avec la mort de l'enseigne.

Steve Mason, le directeur général de Game France, note d'ailleurs que ce redressement judiciaire a pour but principal de protéger sa société durant les prochains mois afin de lui offrir la possibilité « de mettre en œuvre notre plan de retournement opérationnel dans de bonnes conditions».

Des difficultés qui ne datent pas d'hier

Cette nouvelle est peu surprenante dès lors qu'en février dernier, nous apprenions que la maison-mère au Royaume-Uni comptait se débarrasser de ses enseignes continentales en Europe, principalement en France et en Espagne, du fait de leurs médiocres résultats financiers. Le mois suivant, la société d'investissement OpCapita racheta Game afin de le sauver. Mais les problèmes financiers du groupe n'ont pas été résolus pour autant, ce qui explique la situation actuelle.

 

Des ventes de plusieurs boutiques ou des fermetures dans le pire des cas pourraient être décidées dans les mois à venir afin de redresser la société. Notez d'ailleurs que nous savons depuis la mi-août que Game France fermera 15 boutiques à travers le pays d'ici la fin de l'année. 


chargement
Chargement des commentaires...