Nouveau forfait RED by SFR : « même prix, plus d’avantages »... mais sans SFR Presse

Bonneteau Télécom 36
Accès libre
image dediée
Crédits : vchal/iStock
Web
Sébastien Gavois

Les clients RED by SFR sont actuellement notifié de leur passage au « nouveau forfait ». Celui-ci apporte de nouveaux services, pour le même prix. Une bonne nouvelle ? Oui, si elle ne cachait pas plusieurs zones d’ombres et signait la fin de l’option SFR Presse qui était incluse sans supplément pour certains.

Depuis quelques jours, RED by SFR envoie des emails à ses anciens clients (ayant souscrit avant le 20 août 2019) pour les informer « que leur forfait évolue ». Une manière généralement polie d’annoncer l’ajout de quelques Go et/ou services, avec évidemment une hausse du tarif mensuel au passage.

Les clients peuvent généralement la refuser s’ils voient le message à temps et si le lien fonctionne, mais pas toujours. Une pratique dont Bouygues Telecom et SFR sont coutumiers. À son arrivée à la tête d'Altice France, Alain Weill avait promis que de cela venait de l'ancienne direction et ne serait plus utilisé... mais la suite a prouvé que c'était loin d'être le cas.

Des hausses de prix malgré tout ? Non un « bug informatique »

Dans le cas présent, l’opérateur affirme que « ce changement de forfait n'a aucun impact sur votre abonnement et il s’agit en fait d’un changement de forfait technique dans les outils SFR afin de vous faire bénéficier des nouveaux avantages et des nouveaux services des offres RED by SFR ».

Selon l’opérateur, « avec le nouveau forfait RED vous êtes gagnant à tous les coups […] On est sûrs que vous allez adorer votre nouveau forfait », etc. On vous laisse deviner la suite...

Pour commencer, notons que les clients ont eu la désagréable surprise de voir le prix de leur forfait augmenter, mais c’était « une erreur » dans l’e-mail suite « à un bug informatique […] Aucune inquiétude, votre offre ne change pas et vous conservez les mêmes avantages pour le même prix », affirme l’opérateur.

Dans certains cas le prix était revu à la baisse, mais là encore il s’agissait d’une erreur.

Des services en plus, mais SFR Presse ne sera plus inclus

Mais quels sont les « nouveaux services » dont parle SFR ? « Les ajouts d’options ou de data sont immédiats, vous n’avez plus à attendre la remise à zéro de votre forfait », explique l’opérateur. Ce dernier affirme que « le prix du forfait reste inchangé », que les quantités de data en France et à l’étranger restent « inchangées ou augmentent (en fonction du forfait initial) », que les options payantes et incluses dans le forfait « sont conservées ».

Problème, ce dernier point est faux puisque « ce changement de forfait » automatique (et obligatoire) entraîne la « suppression de SFR Presse si l'option était incluse (gratuite) » dès le 21 juillet 2020. Une décision qui fait suite à la récente revente de MiLibris à Cafeyn. À cette date également, « SFR Presse Premium devient Cafeyn », explique l’opérateur. 

Il y a donc deux cas à distinguer :

  • Vous avez SFR Presse inclus dans votre forfait : dans ce cas le service s’arrêtera purement et simplement, vous n’aurez plus accès aux journaux numériques à partir du 21 juillet. Vous avez évidemment la possibilité de souscrire à un abonnement Cafeyn à 10 euros par mois.
  • Vous avez l’option SFR Presse Premium (payante) : elle reste active et se transforme simplement en Presse by Cafeyn, « au même prix et toujours sans engagement ». L’identification sur l’application Cafeyn se fera avec vos identifiants SFR Presse Premium ou compte client RED.

Sur les réseaux sociaux et les forums, la colère de certains clients monte. La seule réponse apportée est que « vous pouvez contacter le service client afin de ne pas perdre l'option immédiatement ». Il pourrait s’agir d’une offre découverte du service de Cafeyn (qui est facturé 9,99 euros par mois, après le premier mois à 0,99 euro), mais rien n’est précisé. 

Plusieurs questions restent en suspens sur la migration des forfaits RED by SFR. L’offre actuelle propose 60 ou 100 Go de data. Au-delà de cette limite, vous pouvez acheter jusqu’à quatre recharges de 1 Go pour 2 euros, puis l’accès à Internet est bloqué. Qu’en est-il pour les anciens clients avec un « fair use », dont le débit est réduit une fois le quota dépassé ?

S'ils passent sur le « nouveau forfait », gardent-ils cette fonctionnalité ? Idem pour les appels vers certaines destinations qui étaient parfois inclus. Nous avons posé ses questions à Altice France, sans réponse pour le moment.

Sur les forums de l’opérateur, un « responsable » indique que « rien ne doit changer. Donc si avantages spécifiques il y avait, ils seront conservés. Certains clients ne sont pas concernés par la migration si nous n'avons pas trouvé, parmi la nouvelle gamme, de forfait équivalent ». Il ne semble par contre pas très sûr de lui puisqu’il ajoute : « J'ai quand même demandé plus de précisions » et promet de revenir lorsqu’il aura « tous les détails ».

Et pour les clients SFR ? 

Pour l’instant, la marque « mère » SFR propose toujours son option Presse pour 10 euros par mois, avec un tarif réduit à 5 euros par mois si vous avez déjà une ligne mobile ou fixe SFR. Cette promotion sera-t-elle conservée lors du passage à Cafeyn ? Qu’en est-il pour les clients SFR qui auraient l’option SFR Presse incluse dans leur abonnement ? Mystère et boule de gomme pour le moment. Là encore, nous avons questionné l’opérateur.

Sur cette page, il est simplement indiqué que « l’appli SFR Presse va prochainement être remplacée par Cafeyn […] Et sans changement de tarif ! D’ici là, SFR Presse reste disponible sur vos écrans. Rendez-vous sur cette page le 30/06/2020 pour prendre connaissance des nouvelles fonctionnalités en avant-première ! ». 

Nous mettrons cette actualité à jour dès que tout cela sera précisé.

SFR Presse

Cafeyn rachète miLibris et signe « un accord de distribution » avec SFR

Pour rappel, SFR Presse a été lancée il y a plus de quatre ans, avec une « optimisation » de la TVA (menant parfois à un montant négatif) et un passage en force auprès de ses clients. Les règles ont depuis changé, les redressements fiscaux ayant porté leurs fruits. Altice est donc passée à autre chose, se séparant de L'Express, Libération puis de SFR Presse.

Ari Assuied (PDG et fondateur de Cafeyn) était avant hier sur BFM Business (chaîne du groupe Altice) pour parler de SFR Presse et Cafeyn et précise les modalités : « Ce n’est pas un rachat puisque c’est un accord de distribution. Il y avait une logique de trouver une continuité pour assurer aux abonnés SFR un service de presse. C’est dans ce cadre-là qu’on a signé un accord de distribution pure et simple, comme on peut le faire avec d’autres opérateurs ».

« Ce n’est pas du tout une question d’argent, ce sont deux choses qui étaient complètement décorrélées. miLibris était une filiale qui avait été acquise [par SFR en 2017, ndlr] notamment pour pouvoir développer la solution SFR Presse qu’on remplace avec Cafeyn », explique-t-il. Pour le PDG, ce sont deux sujets qui sont différents : « il y a une société qu’on rachète (miLibris) qui va nous permettre de compléter notre gamme de service auprès de nos partenaires éditeurs et un volet de distribution qui est extrêmement classique qui permet de remplacer le service SFR Presse par Cafeyn ».


chargement
Chargement des commentaires...