Depuis l'espace, les effets visibles des mesures de confinement sur la pollution

L’écologie en « dommage » collatéral 65
image dediée
Crédits : ESA/ATG medialab
Espace
Sébastien Gavois

Covid-19 entraîne dans plusieurs pays dans le monde la mise en place de mesures de confinement. Une des conséquences logiques est la baisse importante de la pollution atmosphérique. Les agences spatiales américaine et européenne ont analysé deux cas pratiques avec la Chine et l'Italie... et bientôt la France ? 

Depuis maintenant plusieurs jours, l'Italie a adopté des règles de confinement. Le nord du pays était le premier concerné, avant que cette situation ne soit généralisée. Comme c'est désormais le cas en France, il est demandé aux personnes de rester chez elles sauf exception, comme faire des courses ou se rendre à l'hôpital évidemment.

Un tel changement a des incidences fortes sur l'environnement, visible depuis l'espace avec le satellite Copernicus Sentinel-5P (précurseur de Sentinelle 5) lancé fin 2017. Les mesures « révèlent une chute de la pollution atmosphérique au-dessus de l'Italie, plus spécifiquement en ce qui concerne les émissions de dioxyde d'azote » dans le pays, mais aussi en Chine.

Une chute « particulièrement flagrante » dans la vallée du Pô

Lisez la suite : 78 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...