La GSM Association annule le MWC 2020… et maintenant ?

Qui veut payer des millions ? 25
image dediée
Crédits : Sébastien Gavois
Téléphonie
Sébastien Gavois

Le MWC 2020 de Barcelone devait être le point d’orgue de la 5G, mais il n’aura finalement pas lieu. Des représentants de la ville, de la région et du gouvernement ont bien tenté d’affirmer que les voyants étaient au vert, mais la GSMA a décidé de jeter l’éponge. Maintenant la question est de savoir qui va payer la facture. 

Face aux annulations à répétition, la situation devenait difficilement tenable pour la GSM Association (GSMA). Chaque jour, de nouveaux grands noms du numérique et autres équipementiers annonçaient qu'ils ne seraient pas ou peu présents.

Le MWC 2020 prenait le risque de voir ses allées et stands en grande partie vides, sans parler de la présence médiatique forcément réduite, qui se serait concentrée sur ces absences plutôt que du rayonnement mondial du secteur des télécoms et de la 5G depuis Barcelone. Il fallait donc prendre une décision, aucune ne pouvant satisfaire tout le monde.

Pendant toute la journée d'hier les informations contradictoires se sont multipliées, même après la tenue de la réunion exceptionnelle devant entériner la décision finale, qui avait été avancée de deux jours. Il faut dire que le salon devait ouvrir ses portes dans moins de deux semaines, le 24 février prochain.

Mais désormais, c'est officiel : le MWC 2020 est annulé. Une annonce qui aura d’importantes répercussions financières pour tout l'écosystème mais aussi pour Barcelone et ses commerces. De quoi faire trembler, aussi, tous les autres organisateurs de salons internationaux (ainsi que leurs assurances) devant se tenir dans les semaines à venir... et ils sont nombreux.

Face aux risques du coronavirus, la GSMA jette l’éponge

Lisez la suite : 81 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...