Galaxy S20 (5G) à 120 Hz, Galaxy Z Flip pliable : ce qu’il faut retenir de la conférence Samsung

Il faut au moins 1 000 € sur son compte 23
Accès libre
image dediée
Smartphones
Sébastien Gavois

C’est fait : les Galaxy S20, S20+ et S20 Ultra avec un écran à 120 Hz et de la 5G (en option) sont officiels. Ils seront disponibles à partir du 13 mars, dès 909 euros. Le fabricant lance aussi son Galaxy Z Flip à deux écrans (dont un rikiki de 1,1") pour 1 500 euros. Il sera mis sur le marché... à la Saint-Valentin.

Hier soir, Samsung organisait sa soirée #Unpacked 2020 afin d'y présenter ses nouveaux produits. L'année dernière (notre compte rendu) cet évènement s’était déroulé une semaine seulement avant le MWC de Barcelone, Samsung a cette fois-ci laissé plus de marge puisque le salon espagnol doit ouvrir ses portes le 24 février. 

Tout du moins, s'il est maintenu. En effet, en raison de l’épidémie de  coronavirus 2019-nCoV (Covid-19), plusieurs sociétés ont déjà annoncé qu’elles ne viendraient pas ou avec un effectif réduit, la question de l'annulation pure et simple était désormais sur la table. Une réunion devrait d'ailleurs se tenir vendredi

Mais cela n’a rien changé aux plans de Samsung dont la conférence s’est déroulée comme prévu, avec visiblement une salle comble à San Francisco. De nombreuses annonces y ont été faites. Comme les rumeurs le laissaient entendre depuis des mois, il était question des nouveaux Galaxy S20/S20+/S20 Ultra.

Un nom choisi pour être en phase avec l'année 2020, qui casse avec les habitudes de la marque (qui auraient mené à choisir la référence S11). On a également eu droit au Galaxy Z Flip. Second smartphone pliable du coréen, il se veut plus accessible que le Galaxy Fold. Espérons également qu'il n'en connaîtra pas les déboires techniques.

Les accessoires étaient également à l'honneur avec l'arrivée prochaine des écouteurs Buds.

Galaxy S20 : de 6,2" à 6,9", jusqu'à 16 Go de LPDDR5, 5G en option

Le nouveau smartphone haut de gamme du fabricant se décline en trois versions : Galaxy S20 (6,2"), S20+ (6,7") et S20 Ultra (6.9"). Commençons par les points communs, finalement assez nombreux. La dalle HDR10+ à 120 Hz – attention, la fréquence est par défaut réglé sur 60 Hz – est de type Infinity-O Display avec une définition de 3 200 x 1 440 pixels.

On retrouve le même SoC à huit cœurs (7 nm) dans les trois smartphones, mais avec des caractéristiques techniques légèrement différentes selon les zones géographiques, une habitude chez Samsung. Avec un Exynos 990 (Amérique, Chine, Japon), les fréquences grimpent jusqu’à 2,7 GHz, 2,5 et 2 GHz (en fonction des cœurs), contre respectivement 2,8, 2,4 et 1,8 GHz pour le Snapdragron 865 (notamment en Europe).

Les Galaxy S20(+) sont disponibles en version 4G avec 8 Go de LPDDR5 et 128 Go de stockage. Des déclinaisons 5G sont également proposées avec 12 Go de LPDDR5 et jusqu’à 512 Go de stockage.

Le S20 Ultra existe uniquement en 5G avec 12 ou 16 Go de LPDDR5 et de 128 à 512 Go de stockage. Dans tous les cas, la 5G – Non-Standalone (NSA) et Standalone (SA) – peut grimper jusqu’à 2 Gb/s en download et 1,2 Gb/s en upload.

Du côté des fonctionnalités, Samsung annonce le Fast Wireless Charging 2.0, toujours avec PowerShare pour recharger sans fil un autre smartphone à condition que le niveau de la batterie soit au moins de 30 %. Nous n'aurons par contre pas de détails sur l'efficacité de ces modes. Le constructeur affirme que ses Galaxy S20 « disposent également d'un nouveau processeur sécurisé qui protège contre les attaques matérielles », mais là aussi sans donner plus de détails.

On retrouve évidemment du Bluetooth 5, Wi-Fi 6 (802.11ax), ANT+, de l’USB Type-C, la prise en charge de GPS, Galileo, Glonass et BeiDou, NFC, capteur d’empreintes Ultrasonic sous l’écran, lecteur de cartes microSD, son Dolby Atmos et tout un tas de capteurs (proximité, lumière ambiante…). Bien évidemment, Android 10 est aux commandes, avec One UI 2.

Bref, tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un smartphone de cette trempe en 2020. Une eSIM peut être présente suivant les pays et les configurations. Pour rappel, les opérateurs français se lancent enfin : Orange et SFR proposent ce service à leurs clients, tandis que Bouygues Telecom suivra prochainement.

Samsung S20Samsung S20Samsung S20 Ultra

3 ou 4 caméras à l’arrière, jusqu’à 108 Mpx, zoom de 30x à… 100x

Passons maintenant aux différences, qui se concentrent essentiellement sur deux points : la 5G et les capteurs optiques. En effet, si toutes les versions du Galaxy S20 5G prennent en charge les fréquences en-dessous des 6 GHz (3,5 GHz par exemple), seuls les Galaxy S20+/Ultra supportent les fréquences millimétriques (26/28 GHz). En France, ces dernières n’arriveront pas avant un moment, la procédure d’attribution n'étant pas encore lancée.

Sur les capteurs optiques, les changements sont plus importants. Comme on peut s’en douter, le Galaxy S20 est le parent « pauvre » de la famille avec un capteur 10 Mpx en façade et trois à l’arrière : ultra grand-angle de 12 Mpx (F/2.2, 120°), grand-angle de 12 Mpx (F/1.8, 79° avec stabilisation optique) et enfin Telephoto de 64 Mpx (F/2.0, 76°). Le Galaxy S20+ ajoute un quatrième capteur pour la profondeur de champ. 

De son côté, le Galaxy S20 Ultra passe à 40 Mpx sur l’avant, avec de nouveau quatre capteurs arrière. Celle pour la profondeur de champ et l’ultra grand-angle sont reconduits. Le Telephoto passe à 48 Mpx (F/3.5, 24°).

Le grand-angle grimpe à 108 Mpx (F/1.8, 79°) et peut agréger les pixels par paquets de 9 (3x3) pour augmenter ses performances en faible luminosité, avec une définition de 12 Mpx (108/9). Cette technologie, baptisée Nanocell, permet selon Samsung de « créer » des pixels de 2,4 μm, contre 1,8 μm en Tetracell (agrégation de 4 pixels). Elle est détaillée ici.

Nous passerons par contre rapidement sur les promesses en matière d'IA pour le traitement des images et de zoom à 30x sur les Galaxy S20 et S20+ et jusqu’à 100x sur le S20 Ultra, avec « une qualité exceptionnelle » : il y aura forcément des pertes importantes, et il faudra attendre des tests complets, avec du recul, pour se faire une idée précise des résultats.

Les dimensions ne sont évidemment pas les mêmes puisque les tailles d’écrans sont différentes, comme la capacité de la batterie : 4 000 mAh sur le Galaxy S20, 4 500 mAh sur le S20+ et enfin 5 000 mAh sur le S20 Ultra. Tous les détails techniques sont disponibles par ici

Samsung a d’ores et déjà lancé les précommandes (jusqu’au 8 mars), avec une disponibilité prévue pour le 13 mars.  Opérateurs et boutiques en ligne multiplient également les annonces depuis ce matin. Il faudra veiller au grain pour trouver les meilleures offres si vous êtes intéressés.

Comptez au minimum 909 euros pour le Galaxy S20 en 4G et 1 009 euros pour la version 5G, avec 128 Go de stockage. Le Galaxy S20+ est à partir de respectivement 1 009 euros (4G) et 1 109 euros (5G), contre 1 359 euros pour le Galaxy S20 Ultra. Avec les Galaxy S20+ et Ultra une paire de Buds+ est pour le moment offerte. 

Vidéo en 8K, partenariat Google (YouTube, Duo, Live Caption)

Dans tous les cas, des vidéos en 8K peuvent être enregistrées, et Samsung explique s'être « associé à YouTube pour que vous puissiez télécharger vos vidéos 8K directement » sur le service.

La 5G est bien entendu mise en avant sur ce point, même si cela ne concernera pas trop les clients français pour le moment. Samsung a également annoncé que sa conférence était diffusée en direct sur YouTube avec un Galaxy S20… mais la vidéo n’est pour le moment pas disponible en 8K.

Le rapprochement avec Google ne s'arrête pas là, Samsung annonçant également un « partenariat exclusif » pour l'intégration de l'application de messagerie instantanée Duo. De plus, les Galaxy S20 sont les seuls smartphones en dehors des Pixel à disposer de la fonction Live Caption de Google permettant d’afficher « automatiquement des sous-titres sur le contenu multimédia en cours de lecture sur votre téléphone ».

Galaxy Z Flip : un smartphone pliable « carré » inspiré de ceux à clapets

Si le Galaxy Z Flip est un smartphone pliable, il se veut différent du précédent Galaxy Fold, plus accessible et surtout plus compact. Alors que le Galaxy Fold mesure 62,8 x 160,9 x 17,1 mm plié, le Galaxy Z Flip est à 73,6 x 87,4 x 17,3 mm. Une fois déplié, le Z Flip a presque les mensurations du Fold plié : 73,6 x 167,3 x 7,2 mm. 

Conséquence : les écrans ne sont pas du tout de même taille. Le Z Flip conserve un Cover Display tactile SuperAMOLED, mais avec une diagonale de 1,1" seulement (300 x 112 pixels) ne permettant que de voir des notifications et de répondre à un appel, là où les 4,6" du Cover Display du Galaxy Fold permettent d’utiliser pleinement toutes les fonctions du smartphone. Une fois déplié la diagonale du Galaxy Z Flip est de 6,7", sa définition de 2 636 x 1 080 pixels.

Samsung Galaxy Z FlipSamsung Galaxy Z Flip

Pour le reste, on retrouve un SoC gravé en 7 nm avec huit cœurs (2,95, 2,41 et 1,78 GHz), 8 Go de mémoire et 256 Go de stockage. Une caméra de 10 Mpx (F2.2, 80°, pixels de 1,22μm) sur l’avant et deux de 12 Mpx à l’arrière : un grand angle (F/1.8, 80°, stabilisation optique, pixels de 1,4 μm) et un ultra grand angle (F/2.2, 123° et pixels de 1,22μm). 

On retrouve également une batterie de 3 300 mAh, la charge rapide avec ou sans fil (et la technologie PowerShare), de la 4G et du Wi-Fi 5 seulement, du Bluetooth 5, ANT+, USB Type-C, un lecteur d’empreintes digitales sur le côté, etc. Là encore, une eSIM peut être présente. Android 10 est aux commandes. Tous les détails techniques se trouvent ici.

Contrairement Fold qui se voulait être une vitrine technologique (12 Go de mémoire, 512 Go de stockage UFS 3.0, ribambelle de capteurs optiques, etc.), Samsung vise ici les personnes souhaitant disposer d’un smartphone avec un grand écran (6,7"), mais un encombrement réduit (74 x 87 mm) pour le ranger facilement dans une poche ou un sac.

Le coréen a un argument « imparable » à mettre en avant : « le Galaxy Z Flip ouvre la voie à de nouveaux usages et devance les attentes des utilisateurs, qui peuvent par exemple prendre des selfies de groupe en posant le smartphone à moitié ouvert sur une table ». Autre « astuce » marketing : on constate une volonté d'entretenir la confusion avec un poudrier dans la façon dont le Z Flip est présenté par Samsung, avec sa couleur « Purple », légèrement plié. Le constructeur doit sans doute y voir une manière de viser le marché féminin. Pas sûr que cela soit du goût de tout le monde. 

D'ailleurs le Galaxy Z Flip sera mis en vente à partir du 14 février, jour de la Saint-Valentin. Faut-il y voir un message ? Dans tous les cas, votre portefeuille en prendra un coup : comptez 1 509 euros minimum. Les plus positifs retiendrons que c'est tout de même 25 % moins cher que le Galaxy Fold. 

Nouveau Galaxy Buds+ avec deux HP et trois micros, à 169 euros

Enfin, Samsung a annoncé de nouveaux écouteurs sans fil Galaxy Buds+ en partenariat avec AKG : « Ils sont équipés de deux haut-parleurs dynamiques et de trois micros [deux pour la génération précédente, ndlr]¯qui garantissent un son clair lors des conversations téléphoniques ». Deux sont placés à l’extérieur et « fonctionnent conjointement avec le micro intérieur afin de neutraliser les bruits environnants lorsque vous êtes au téléphone ».

Leur autonomie passe à 11h l’écoute de musique (22h avec leur étui de charge) ou à 7,5h en communication. La charge rapide permet de récupérer 1h d’autonomie en 3 minutes seulement. Ils seront vendus 169 euros, mais offerts pendant un temps lors de la précommande d’un Samsung Galaxy S20+ ou S20 Ultra.

Galaxy Buds+


chargement
Chargement des commentaires...