Des « caméras-piétons » pour les surveillants pénitentiaires

Images d'évasion 40
image dediée
Crédits : MivPiv/iStock
Loi
Xavier Berne

Après quasiment un an et demi d’attente, le gouvernement a finalement publié, mardi 24 décembre, le décret autorisant les surveillants de prison à expérimenter des « caméras-piétons » (à l’instar de celles utilisées notamment par les policiers). Plus de 600 appareils devraient prochainement être achetés par l’administration pénitentiaire.

Policiers, gendarmes, pompiers, agents SNCF... et maintenant surveillants de prison.

Jusqu’au 5 février 2022, certains agents de l’administration pénitentiaire pourront être dotés de caméras embarquées, en principe portées au niveau du torse. Et ce dans un cadre toutefois limité à leurs « missions présentant, à raison de leur nature ou du niveau de dangerosité des personnes détenues concernées, un risque particulier d'incident ou d'évasion ».

Une expérimentation votée à la hâte, début 2018

Lisez la suite : 92 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...