Au Sénat, une proposition de loi pour lever les « freins culturels » au télétravail

Contrat de confiance 44
image dediée
Crédits : DragonImages/iStock
Loi
Xavier Berne

Plusieurs sénateurs LR viennent de déposer une proposition de loi notamment destinée à « réduire les freins culturels qui empêchent un recours plus généralisé au télétravail ». Mesure-clé, qui pourra paraître contradictoire : conditionner le passage en télétravail à une présence préalable de trois mois minimum en entreprise.

Bien que le législateur soit intervenu à plusieurs reprises ces dernières années pour favoriser le recours au télétravail, le sénateur Édouard Courtial souhaite de nouveau modifier le Code du travail. « Dans un contexte de désindustrialisation et de métropolisation, le télétravail est une véritable opportunité pour les territoires ruraux afin qu'ils conservent des activités et leurs habitants », fait valoir le parlementaire.

Grâce au développement des réseaux d’Internet fixe et mobiles, de plus en plus de salariés travaillent désormais à domicile ou dans des « tiers-lieux » de type co-working. Édouard Courtial estime cependant que la France « est toujours à la peine au regard de ses voisins européens ».

Le télétravail « encore trop peu utilisé » 

Lisez la suite : 81 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...