Installation de Windows 10 : la création de compte local joue à cache-cache

Escape game 171
Accès libre
image dediée
OS
Vincent Hermann

Depuis la dernière mise à jour majeure de Windows 10, la réinstallation complète est suivie d’un assistant de première configuration amputé d’une capacité : la création d’un compte local. En rusant, il est toujours possible d’en obtenir un, mais la volonté de Microsoft s’exprime désormais pleinement.

Plusieurs lecteurs nous ont contactés pour nous signaler un changement inopportun : depuis la mise à jour des images ISO pour intégrer la dernière révision majeure de Windows 10 – la May 2019 Update – il n’est plus possible de créer un compte local.

Pour rappel, un compte local n’est pas lié à un compte Microsoft, Windows 10 ne synchronisant alors pas les informations classiques comme les contacts, l’agenda, les emails, les paramètres, le fond d’écran et ainsi de suite. La présence de cette possibilité était déjà mineure dans l’interface de configuration, le système prévenait depuis l’October 2018 Update qu’il valait vraiment mieux se servir d’un compte Microsoft pour une expérience « optimale ».

Après vérification, on peut toujours créer un compte local, mais il faut en quelque sorte ruser. La méthode peut dépendre cependant de la licence de Windows 10 : édition Familiale ou Professionnelle.

Ce qui a changé

L’installation du système est restée la même. En fait, elle est identique dans ses étapes à ce que l’on connaissait déjà sous Vista. C’est au redémarrage, lors de la première configuration du système, que le changement « apparait ».

Windows 10 création compteWindows 10 création compte

On peut voir la différence dans les captures ci-dessus. À gauche, l’écran tel qu’il se présentait encore au printemps dernier. À droite, ce que l’on voit désormais en cas de réinstallation complète du système.

La mention « Compte hors connexion » a disparu. Pour l’utilisateur, il ne semble y avoir d’autre choix que de renseigner son compte Microsoft, pour peu qu’il en ait. Le lien de création est évidemment toujours là pour ceux qui auraient osé parvenir jusqu’en 2019 sans en être équipés.

En cas d’édition Familiale

Il est toujours possible de « gruger », encore faut-il savoir comment faire. Les réponses ont été trouvées dans les deux cas par des utilisateurs, le sujet ayant fait largement débat, sur Reddit notamment.

  • Windows 10 création compte
  • Windows 10 création compte
  • Windows 10 création compte
  • Windows 10 création compte

Dans le cas d’une édition Familiale, il suffira de… couper la connexion, donc désactiver le Wi-Fi ou débrancher le câble Ethernet. On clique ensuite sur « Créer un compte », ce qui va provoquer une erreur, la fonction ayant besoin d’Internet. Une fois le message d’erreur affiché, on peut cliquer sur Ignorer, débloquant alors la création d’un compte local.

Après quoi la configuration reprend le chemin habituel, avec une série de choix à faire sur les fonctions liées d'une manière ou d'une autre à la vie privée.

En cas d’édition Professionnelle

C’est ici que les choses varient… de manière aléatoire. Dans nos essais avec cette édition, nous sommes parvenus à des résultats assez surprenants.

L’assistant de configuration contient une ou plusieurs étapes supplémentaires selon ce qui est choisi. Tout part d’un écran où Windows 10 demande à l’utilisateur s’il souhaite se servir de sa machine pour une utilisation personnelle ou la configurer pour une organisation. En clair, la machine sera-t-elle indépendante ou fera-t-elle partie d’un parc de machines ? Notez que la notion de parc intègre les ordinateurs distants mais gérés quand même par des règles d’administration précise.

  • Windows 10 création compte
  • Windows 10 création compte
  • Windows 10 création compte

Dans le cas d’une utilisation personnelle, la création de compte hors connexion apparaissait parfois ensuite en bas à gauche (comme avant la May 2019 Update), parfois pas. En cas d’absence, il suffisait d’en revenir à la méthode de l’édition Familiale : couper la connexion.

Dans le cas d’une organisation, couper la connexion fonctionne aussi, mais l’éditeur de Redmond nous régale ici d’un chemin tortueux dont il a le secret : en cliquant sur « Joindre le domaine à la place », on tombe sur… l’écran de création d’un compte local.

Vieilles réminiscences

Dans sa mise à demeure en 2016, la CNIL avait épinglé Microsoft pour de nombreux manquements dans la configuration de Windows.

La plupart des questions liées à la vie privée avaient ainsi des sélections par défaut, presque à chaque fois pour activer la fonction. Or, ces questions concernent le niveau émis de données personnelles : position géographique, télémétrie, identifiant publicitaire, reconnaissance manuscrite et ainsi de suite. Pratiquement tout ce qui a besoin de communiquer avec les serveurs de l’entreprise.

La CNIL avait critiqué cette ergonomie, qui ne pouvait déboucher sur un choix volontaire et éclairé de l’utilisateur. Car « épuisés » par des années d’assistants divers et variés, des utilisateurs cliquaient simplement sur « Suivant » sans faire attention (ce qui n’est bien sûr jamais recommandé). Microsoft avait corrigé le tir : chaque question imposant de sélectionner une réponse puis de la valider. Il n’était pas possible de cliquer sur Suivant à la chaine, et la CNIL avait levé sa mise en demeure.

Le problème des choix par défaut était accentué par la mise en avant très prononcée du compte Microsoft à la première configuration. Là aussi, l’éditeur avait écouté les critiques : le lien était devenu plus visible en bas à gauche.

Le tout pris dans un mouvement général d’open source et d’une volonté manifeste de gommer autant que possible les frictions. Pour finalement, quelques mois plus tard, jeter cette amélioration par la fenêtre.

L’éditeur part peut-être du principe que la grande majorité des utilisateurs possède maintenant un compte Microsoft. Après tout, l’utiliser fournit de nombreux avantages pratiques, dont la synchronisation des informations. En cas de réinstallation, Windows 10 retrouve ainsi la plupart de ses paramètres, dont tout ce qui touche à la personnalisation de l’interface.

Mais c’est un problème de choix : si des utilisateurs ne veulent pas utiliser de compte Microsoft et garder leurs informations localement, ce n’est pas à Windows 10 de dicter la conduite à tenir. D’autant que la réinstallation et la première configuration d’un système ne sont pas le lieu idéal pour convaincre un utilisateur de basculer tout à coup vers un modèle de compte auquel une personne s’est toujours refusée jusqu’ici.

Un nouveau problème d’image en définitive, car un tel mouvement ne pouvait pas passer inaperçu. Il est probable que la grogne générée chez les utilisateurs fasse réagir Microsoft. Nous avons interrogé l’entreprise et la CNIL à ce sujet et mettrons à jour cette actualité quand nous aurons leurs réponses.


chargement
Chargement des commentaires...