macOS Catalina : des nouveautés manifestes, prudence face à la mise à jour

Dix ans de préparation ne suffisent pas 31
image dediée
OS
Vincent Hermann

Le nouveau macOS est disponible au téléchargement depuis lundi soir. On y trouve des changements majeurs, mais la plupart sont sous le capot. Sous ses airs de mise à jour tranquille, Catalina impose une rupture qui nécessite de prendre tout son temps avant une migration.

Comme chaque automne, le macOS nouveau est arrivé. Si nous ne conseillons jamais une mise à jour les yeux fermés – surtout d’un système d’exploitation – il y a cette année une quasi-nécessité d’attendre.

Côté fonctions, Catalina peut sembler bien mollasson. Bien sûr l’éclatement d’iTunes en réjouira beaucoup, mais pour le reste, on retrouve surtout des apports rapatriés d'iOS. Mais la mécanique interne cache des changements radicaux, dont le plus important : la fin du support des applications 32 bits, sur lequel nous reviendrons en détail.

Les Mac compatibles avec Catalina

Débutons comme d’accoutumée par les machines prises en charge par le nouveau macOS. Il faut donc au minimum :

  • MacBook Pro : mi-2012
  • MacBook Air : mi-2012
  • MacBook : début 2015
  • iMac : fin 2012
  • iMac Pro
  • Mac mini : fin 2012
  • Mac Pro : fin 2013 (le nouveau sera bien sûr pris en charge)

Les conseils de sauvegarde traditionnels avant installation de la mise à jour sont plus que jamais d’actualité.

iTunes disparait au profit de trois applications spécialisées

Lisez la suite : 95 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...