Consentement aux cookies : les pros de la pub défendent leur vision devant la CNIL

Geste Danse 40
image dediée
Crédits : 3D_generator/iStock
Loi
Marc Rees

La CNIL a décidé d’organiser une série de réunions avec d'un côté les professionnels de la publicité et de l'autre des représentants de la société civile. L’objectif ? Définir la façon dont sera recueilli le consentement des internautes en amont du dépôt des cookies et autres traceurs. Des positions parfois aux antipodes.

Ces rendez-vous sont programmés par les lignes directrices de la commission du 4 juillet dernier. Sujet principal, le dépôt des cookies, désormais soumis au recueil du consentement explicite et à l'information préalable de l’internaute. En contraste, la législation antérieure au RGPD se satisfaisait d’une poursuite de la navigation pour déduire son accord. 

Plutôt qu’une application franche de cette contrainte puisée dans le RGPD, la CNIL a décidé de laisser un répit d’une année aux professionnels pour se mettre d’aplomb. Cette délibération est certes attaquée de toute part au Conseil d'État, mais la CNIL espère pouvoir coconstruire cette future réglementation avec les différentes parties prenantes, auditionnées au fil de réunions. 

Les professionnels songent à « l'homme de la rue  »

Lisez la suite : 75 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...