Vers une meilleure information des consommateurs sur la « recyclabilité » des produits

Cherche relation durable 88
image dediée
Crédits : MicroStockHub/iStock
Loi
Xavier Berne

Afin de mieux éclairer les consommateurs, le gouvernement souhaite que les vendeurs affichent les « qualités et caractéristiques environnementales » de certains produits, notamment électroniques. Au programme : des informations relatives par exemple à la « durabilité » et à la « recyclabilité » des biens concernés.

Depuis quelques années, les produits dits « écologiques » ont le vent en poupe. Les pouvoirs publics s’inquiètent cependant des messages parfois trompeurs de certains industriels, qui fleurent bon le « greenwashing ».

En 2015, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a ainsi épinglé différentes sociétés, pour des « allégations environnementales non justifiées ou reposant sur l’utilisation de labels et logos non conformes ». Ce fut par exemple le cas de produits soi-disant « 100 % biodégradables », alors qu’ils n’étaient en pratique que dégradables dans un réacteur de compostage industriel.

D’autres vantaient l’absence de substances non écologiques, mais ne donnaient pas pour autant la composition exacte de leur produit. Certains laissaient entendre au consommateur qu’une allégation s’appliquait à l’ensemble d’un produit, alors qu’elle ne concernait en réalité qu’un seul aspect de celui-ci, etc.

Une réforme à horizon 2021

Lisez la suite : 77 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...