La Cour des comptes s’inquiète pour les données des élèves

L’Éducation nationale, mauvaise élève ? 57
image dediée
Crédits : maroke/iStock
Loi
Xavier Berne

Dans son rapport consacré au numérique à l’école, la Cour des comptes s’inquiète de la « place prédominante de logiciels privés » au sein de l’Éducation nationale, notamment en matière de gestion des absences. Pour l’institution, les établissements scolaires s’exposent à différents risques : profilage des élèves, attaques informatiques, etc.

« Concept sans stratégie », « déploiement inachevé », politique « illisible »... Le mois dernier, au fil d’un rapport accablant, la Cour des comptes a sévèrement étrillé le « service public du numérique éducatif », dans lequel s’est notamment inséré le « plan tablette » cher à François Hollande (voir notre article).

Les magistrats de la Rue Cambon ont tout particulièrement appelé le ministère de l’Éducation nationale à « se ressaisir de sujets qui relèvent de sa responsabilité ». À commencer par les trois dossiers suivants : la formation des enseignants, l’accès des écoles « à des niveaux de débit appropriés », et enfin « la mise à disposition de ressources et de services pédagogiques dans des conditions d’usage sécurisées, notamment quant à la protection des données personnelles des élèves et des personnels ».

Quand les enseignants préfèrent les outils de Google aux ENT

Lisez la suite : 82 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...