Bételgeuse : moins lumineuse, mais toujours aussi chaude

Faut aussi enlever le cache de l’objectif 12
image dediée
Crédits : dzika_mrowka/iStock
Espace
Sébastien Gavois

Bételgeuse est moins lumineuse qu’avant, c’est une certitude. La raison n’est pas encore connue, mais une piste est désormais privilégiée : la présence d’un nuage de poussière/gaz obscurcissant une partie de la lumière émise par l’étoile. La scientifique Emily M. Levesque explique en effet que la température de Bételgeuse n’a que peu changé.

Mi-février, l’étoile Bételgeuse faisait parler d’elle, avec comme malheureusement trop souvent en science un emballement médiatique. En effet, les scientifiques avaient remarqué une baisse importante de la luminosité – jusqu’à 36 % tout de même – de la supergéante rouge située dans la constellation d’Orion. 

Plusieurs possibilités permettaient d'expliquer ce phénomène : Bételgeuse serait sur le point d’exploser en supernova (ce qui arrivera forcément un jour, spoiler alert), un refroidissement de la surface et une éjection de poussières masquant l’étoile. Les deux dernières étaient les principales pistes, mais c’est la première qui a fait couler beaucoup d’encre.

Face aux hypothèses « farfelues », les scientifiques sifflent la fin de la récré

Ces annonces avaient d’ailleurs étonné Miguel Montargès, astronome à KU Leuven en Belgique et auteur d’une thèse sur la perte de masse des étoiles (portant notamment sur Bételgeuse, qu’il connaît donc très bien) : « Quand j’ai vu [cette histoire] d’explosion de supernova , ma première réaction a été : "mais pourquoi les gens disent ça, que ce soient des chercheurs ou le grand public" […] Est-ce qu’il y a quelque chose qui m’échappe ? ». 

Début mars, l’astronome Gerard van Belle de l’observatoire Lowell à proximité de Flagstaff en Arizona, s’amusait de cette situation à sa manière : « Étrangement, je n'ai vu *personne* suggérer la "mégastructure extraterrestre" comme raison pour expliquer l’affaiblissement de Bételgeuse . C'est un manque d'imagination, vraiment ». Mais qu’en est-il vraiment ? 

La température de l’étoile n’a que peu changé… 

Lisez la suite : 68 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...