L’UFC-Que Choisir enclenche une action de groupe contre Google : ce qu’il faut savoir

L'action de grâce ? 27
image dediée
Crédits : Digital Vision/Thinkstock
Justice
Xavier Berne

Google est à nouveau mis en cause par l’UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs entame aujourd’hui une action de groupe contre le géant du Net, dans l’espoir que chaque victime présumée puisse obtenir 1 000 euros d'indemnités, au titre de l'atteinte à sa vie privée.

« L’intrusion illégale de Google dans la vie privée de ses utilisateurs doit être indemnisée ! » Forte des récentes condamnations de la firme de Mountain View, tant pour ses clauses abusives que pour une batterie de manquements à la législation relative aux données personnelles (voir notre article sur l’amende de 50 millions d’euros prononcée par la CNIL), l’UFC-Que Choisir lance une nouvelle procédure qui pourrait rencontrer un fort écho, notamment auprès des possesseurs de smartphones sous Android.

L’organisation présidée par Alain Bazot entend en effet profiter d’un nouvel outil introduit par la loi de 2018 relative aux données personnelles, lequel permet aux associations de consommateurs d’initier une action de groupe destinée à la fois à la cessation de l’infraction et à « la réparation des préjudices » subis, qu’ils soient « matériels » ou « moraux ».

Une « violation manifeste du RGPD »

Lisez la suite : 84 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...