La route solaire de WattWay (dans l'Orne) produit beaucoup moins que prévu

Et c'est peu de le dire... 209
image dediée
Crédits : COLAS-Yves SOULABAILLE.
Nouvelle Techno MàJ
Sébastien Gavois

Mise à jour : WattWay a répondu à certaines de nos questions et nous avons donc intégré les réponses dans cette actualité.

Deux ans et demi après le lancement de la route solaire de WattWay, quel bilan énergétique peut-on en tirer ? La production est largement moins importante que prévu, mais la société se veut rassurante. Elle compte commercialiser des produits cette année, mais pas sous la forme d'une route.

Fin décembre 2016, « la première route solaire du monde » était dévoilée en grande pompe en France, c'est du moins ce qu'affirmait la ministre de l'Environnement et de l’Énergie de l'époque (Ségolène Royal). Elle a nécessité près de cinq ans de développement pour obtenir un tronçon d'un kilomètre en Normandie (Tourouvre), financé à hauteur de 5 millions d'euros par le ministère de l'Environnement. 

Une opération « reconquête » à Tourouvre ?

L'inauguration avait lieu le 22 décembre... le lendemain du solstice d'hiver. Quoi de mieux en effet pour une route solaire que de la lancer le jour le plus court de l'année, donc avec le moins d'ensoleillement. Depuis, plusieurs obstacles se sont dressés sur la route solaire, dont l'intégralité des panneaux photovoltaïques pourrait prochainement être remplacée, selon Ouest France.

« Avec le recul, l’expérience s’avère décevante et ne répond pas aux objectifs de rentabilité prévus, générant même des nuisances sonores. Une opération "reconquête", à l’initiative du constructeur, semble en marche », expliquent nos confrères. Première étape du plan : peindre sur la glissière de sécurité de la route une grande fresque murale, avec les graffeurs nantais du Collectif 100 Pression. Seconde étape selon Ouest France : raccourcir la route solaire à 700 mètres et changer l'intégralité des panneaux solaires. L'ensemble devrait être terminé pour l'inauguration de la fresque début juin. 

Quoi qu'il en soit, Bouygues (la maison mère de Colas et donc de WattWay) semble se satisfaire de cette expérimentation et espère bien commercialiser ses premières solutions cette année. Mais quels sont d'ailleurs les premiers résultats de cette expérimentation ? Nous avons interrogé WattWay à plusieurs reprises, sans réponse pour l'instant. Qu'à cela ne tienne, nous avons pu obtenir des chiffres d'une autre manière.

Après la publication de cet article, nous avons pu avoir quelques précisions que nous avons ajoutées.

149,4 MWh en un an au lieu de... 280 MWh espérés

Lisez la suite : 76 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.

Dernière mise à jour le 03/06/2019 09:58:47

chargement
Chargement des commentaires...