Tesla enchaîne les mauvaises nouvelles : incendies, accidents, départs...

Elon, un tweet ? 88
image dediée
Crédits : Win McNamee/Getty Images News/Thinkstock
Automobile
Sébastien Gavois

Lors du dernier accident mortel, l'Autopilot de la Model 3 était activé. Ce n'est pas la première fois, mais cela reste un coup dur pour Tesla. Dans le même temps, un nouvel incendie sur un parking a poussé la société à déployer une mise à jour « par prudence ». Au milieu de tout ça, le directeur monde de la communication quitte la société.

Il y a des semaines avec et d'autres sans. Le fabricant de voitures électriques est clairement dans le second cas actuellement. En l'espace de quelques jours, les mauvaises nouvelles s'accumulent : incendies, accident mortel avec « Autopilot » activé, départ du directeur marketing et plainte au civil ; tout y passe.

Face à ces événements, le constructeur reste sur la même ligne de conduite : « les conducteurs utilisant Autopilot sont plus en sécurité que ceux roulant sans aide »... à condition qu'ils « l'utilisent correctement ». Malgré les changements apportés au fil des mises à jour, il reste encore beaucoup de travail au constructeur pour « éduquer » certains clients et leur faire prendre conscience des risques.

Dernier événement en date, un rapport préliminaire du NTSB (Conseil national de la sécurité des transports ) qui explique que l'Autopilot était activé lors d'un accident mortel d'une Model 3 au début du mois de mars. 

C'est la même histoire : une Tesla et un camion qui traverse les voies

Lisez la suite : 86 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...