LED et lumière bleue : des risques avérés pour la santé, les recommandations de l'Anses

Surtout pour les enfants 94
image dediée
Crédits : tommaso79/iStock
Nouvelle Techno
Sébastien Gavois

L'Anses vient de publier un épais rapport des effets sur la santé (phototoxicité, perturbation du sommeil, maux de tête...) et l'environnement des systèmes utilisant des LED, qui sont de plus en plus nombreux. Plusieurs recommandations sont également formulées.

Les LED consomment moins d'énergie. Pas étonnant qu'elles soient donc souvent mises en avant dans une utilisation écoresponsable. Elles ne sont pour autant pas dénuée de défauts.

« À ce jour, la méthode la plus rentable économiquement pour fabriquer des LED consiste à combiner une diode émettant une longueur d'onde courte (dans le bleu) avec un luminophore jaune, pour produire de la lumière blanche », explique l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses).

Risque sanitaire et lumière bleue : l'Anses persiste et signe

Problème, « les composantes intenses dans la partie bleue du spectre de la lumière émise par les LED, ainsi que les intensités de rayonnement associées posent la question de nouveaux risques sanitaires liés à ces sources d’éclairage ». C'est donc un sujet que suit de près l'Anses.

Dans son dernier rapport de 458 pages, l'Agence confirme « la toxicité de la lumière bleue sur la rétine et met en évidence des effets de perturbation des rythmes biologiques et du sommeil liés à une exposition le soir ou la nuit à la lumière bleue, notamment via les écrans et en particulier pour les enfants ». Il n'est donc pas question des LED uniquement, mais celles-ci peuvent augmenter notablement l’exposition à la lumière bleue.

Rappelons que l'Anses s'était déjà penchée sur la question en 2010. À l'époque, elle recommandait « d'adapter le cadre règlementaire et normatif » et « d'informer le consommateur des risques sanitaires liés à l’usage des systèmes d’éclairage par LED ». Qu'en est-il aujourd'hui ?

On s'était dit rendez-vous dans 10 ans...

Lisez la suite : 90 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...