Orange Bank propose la recharge et la demande d'argent par carte bancaire : comment ça marche ?

Pourquoi faire simple ? 10
Accès libre
image dediée
Services
David Legrand

Enfin ! La fonctionnalité de demande d'argent par SMS promise depuis le lancement d'Orange Bank est disponible. La nouvelle application mise en ligne permet également la recharge par carte bancaire. On a testé ça pour vous.

La première année d'Orange Bank (OB) fut difficile. Le service, déjà largement dépassé par la concurrence dès son annonce, n'a pas tenu ses promesses et a finalement peu évolué. Outre quelques légères améliorations de l'application et l'arrivée du crédit à la consommation, rien n'a vraiment changé pour les clients.

Et à l'heure où certains se mettent aux virements instantanés, que va proposer la banque mobile ? Des augmentations de tarifs et une nouvelle carte Premium à cryptogramme dynamique. Ce, alors que des nouveautés attendues ne sont toujours pas là. Autant dire qu'auprès des clients, cet enchaînement passe mal et fait très... « banque classique ».

La nouvelle direction semble avoir pris la mesure du problème. Ainsi, la version 2.2 de l'application mise en ligne aujourd'hui sur Android et iOS apporte deux nouveautés attendues de longue date : la possibilité de créditer son compte via une carte bancaire et de demander de l'argent à un ami. 

Mais est-ce aussi simple et bien réalisé que promis par Stéphane Richard et ses équipes ?

La recharge par carte bancaire selon Orange

Dès l'ouverture de la nouvelle version de l'application, vous êtes prévenus : un bouton « + » vous permet désormais d'ajouter de l'argent à votre compte de manière instantanée. Pour cela, Orange Bank utilise un système qui a fait ses preuves chez la concurrence pour transférer de l'argent d'un compte à un autre : la carte bancaire.

Le prélèvement est en effet une solution trop lente et complexe, nécessitant d'intégrer un IBAN. Si certains comme Boursorama le proposent, il n'est clairement pas efficace. Le paiement/virement instantané n'étant pas généralisé en France, il ne faut pas compter dessus pour le moment.

Dans la pratique, c'est assez simple. Une fois le bouton « + » pressé, l'application vous demande le montant à transférer. Il doit être supérieur à 10 euros, une limite mensuelle étant fixée selon le statut du compte (1 000 euros dans notre cas).

Comme souvent dans l'application OB, cette fonctionnalité ne repose pas sur une intégration native, mais une page web. Un choix qui se ressent dans l'expérience utilisateur. Ainsi, plutôt qu'un formulaire « propre », on a droit à une interface de paiement tout droit sortie des années 90 (corrigé depuis).

Orange Bank Recharge CBOrange Bank Recharge CBOrange Bank Recharge CBOrange Bank Recharge CB

Nous pensions au départ à une erreur ou un souci avec notre connexion, mais vérification faites auprès d'autres clients, ils obtiennent le même résultat. D'autres problèmes d'ergonomie sont visibles, comme l'impossibilité de sauvegarder la carte bancaire pour un usage ultérieur ou des messages en anglais dans la phase de confirmation.

Les cartes American Express ne sont pas supportées, l'utilisateur ayant droit à un refus dès la saisie du numéro. Dommage de ne pas le préciser clairement en amont.

Il y a aussi certains garde-fous, comme l'impossibilité de créditer votre compte Orange Bank avec la carte bancaire à débit différé du même compte. Le refus sera par contre plus tardif, puisqu'il n'est affiché qu'après la validation 3D Secure, le service devant sans doute opérer la vérification du numéro de CB côté serveur. 

Une fois la confirmation donnée au client, le compte est directement crédité et les fonds utilisables.

La demande d'argent à un tiers

Jusqu'à maintenant, il n'était possible que d'envoyer de l'argent à un ami. La procédure reposait sur le numéro de mobile, un SMS et un lien. Si le destinataire est client Orange bank et que le numéro correspond à celui lié à son compte, le virement s'affiche dans la section dédiée. Sinon, le lien renvoie vers un formulaire incitant à renseigner ses informations bancaires (IBAN) pour recevoir les fonds sous quelques jours.

Dans le sens inverse, l'enjeu est différent. Orange sait sur quel compte envoyer l'argent, mais doit proposer un moyen de débiter le compte d'un tiers. Là encore, c'est l'intégration d'un formulaire de paiement par carte bancaire qui a été retenue. Il ne sera par contre pas possible d'obtenir un lien à partager librement comme chez Lydia, PayPal ou Revolut par exemple, tout passe à nouveau par le numéro de mobile et un SMS.

La liste des contacts de votre smartphone s'affiche par défaut, sans distinction des clients Orange Bank pour une procédure plus directe. L'opérateur a décidé de ne pas jouer la carte du réseau d'amis, ce qui aurait sans doute été d'un intérêt limité avec une base de seulement 248 000 clients

Orange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argentOrange Bank Demande d'argent

Vous pouvez également taper un numéro absent de la liste, bien que cela ne soit pas vraiment mis en avant. D'ailleurs, vous êtes obligé de partager votre liste de contacts avec l'application pour profiter de cette fonctionnalité.

Une fois le contact choisi, il faudra indiquer un montant et un message (140 signes, sans caractères spéciaux). La limite est ici fixée à 500 euros par jour, les demandes refusées étant comptabilisées. Si votre ami est chez Orange Bank avec le numéro renseigné, il verra la demande apparaître dans son application, sinon, il faudra passer par une page web.

S'il accepte la demande, il aura droit à un formulaire de paiement par carte bancaire (un peu plus réussi que le précédent), avec 3D Secure. Une fois la procédure terminée, les fonds seront sur votre compte. S'il n'est pas déjà client, votre ami sera invité à découvrir Orange Bank, qui semble miser sur le bouche à oreille pour séduire dans les mois à venir.

En cas d'erreur, pas de message personnalisé. Si vous cherchez à vous créditer vous-même ou que vous acceptez une demande d'argent sans avoir suffisament de fonds sur votre compte par exemple, vous aurez toujours le même message : « Désolé ! Le service est momentanément indisponible. Pouvez-vous réessayer un peu plus tard ? »

Vivement le paiement instantané !

On le voit ici, l'ensemble est fonctionnel mais encore un peu laborieux. Le choix d'Orange de se reposer sur des interfaces web à la finition plus qu'imparfaite entâche l'ensemble, qui pourrait être largement simplifié. 

Ainsi, on préfère une fois de plus les solutions mises en place par la concurrence pour l'une ou l'autre de ces fonctionnalités, des acteurs comme Lydia ou Revolut proposant ces services depuis un moment. Même de « vieux » acteurs de la banque en ligne comme Fortuneo proposent de créditer un compte par carte bancaire depuis des années.

Surtout, on s'aperçoit que tout cela serait bien inutile si les banques jouaient le jeu en proposant le paiement/virement instantané par numéro de mobile. Orange Bank fait d'ailleurs partie des mauvais élèves en la matière, dommage. Cela aurait pu être l'occasion de se distinguer tout en étant en avance par rapport à de nombreux autres acteurs.

Prochaine étape : le service... Premium ?

L'enjeu est pourtant grand pour Orange, qui va devoir convaincre ses clients et prospects non seulement d'utiliser son service plutôt que ceux de la concurrence, mais aussi de payer plus cher pour une carte VISA Premium.

Celle-ci fait d'ailleurs son apparition dans l'application au sein de la section paiement. Mais pour le moment, un clic mène sur un message d'erreur indiquant que « cette fonctionnalité sera disponible dans une prochaine version ». Une situation emblématique de l'évolution de l'application Orange Bank qui manque clairement de finition.

Orange Bank PendingOrange Bank Pending

On a ainsi du mal à comprendre comment un tel bouton peut apparaître sans rien pour l'accompagner, comment une telle intégration du formulaire de recharge par carte bancaire a pu passer une validation des équipes UI/UX, comment personne ne s'est aperçu qu'il y avait bien plus simple à faire pour l'envoi et la réception d'argent que les seuls SMS.

Si l'application Orange Bank gagne en fonctionnalités, ce qui est une bonne chose, il faut que les équipes revoient un minimum leur organisation pour éviter de tels couacs. Car avant de proposer un service Premium, on s'attache à fournir une expérience Premium... surtout lorsque l'on bénéficie du soutien d'un géant comme Orange.


chargement
Chargement des commentaires...