L’Autorité de la concurrence plaide pour l’introduction de publicités ciblées à la télévision

Pubelle la vie 29
image dediée
Crédits : simpson33/iStock
Loi
Xavier Berne

Afin d’aider les acteurs historiques de l’audiovisuel à faire face à la « révolution numérique » (et notamment à l’arrivée de géants tels Netflix), l’Autorité de la concurrence estime que les pouvoirs publics devraient « desserrer » certaines contraintes réglementaires, par exemple en matière de publicité.

Bien que les chaînes « tentent, depuis peu, de repenser leur modèle en développant de nouvelles offres de diffusion plus en phase avec les nouveaux usages de consommation », l’Autorité de la concurrence regrette que la « régulation nationale » fasse peser sur ces seuls acteurs « des contraintes en investissements, diffusion, et revenus publicitaires que ne connaissent pas les opérateurs numériques ».

Saisie en juin 2018 par la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale (afin d’éclairer sa réflexion sur le prochain projet de loi de réforme de l'audiovisuel), l’institution estime, dans un avis rendu public la semaine dernière, que des adaptations sont « urgentes ».  L’objectif : « Éviter que les acteurs historiques ne soient bloqués dans leurs efforts d'adaptation, et progressivement marginalisés sur le marché national et sur le marché international », ce qui pourrait nuire, à terme, « à toute la filière ».

L'institution prône davantage de « libéralisation » 

Lisez la suite : 82 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...